47 ♥

Chef, oui chef

Confinement obligé, restaurants fermés, s'approvisionner en France est interdit, tenter de se nourrir d'une façon un peu gastronomique devient quasi impossible, imaginer des recettes en fouillant Internet ou en feuilletant les livres de cuisine est une solution.
Le concours arrive et propose "L'habit fait le moine ". C'est ainsi que l'idée d'une veste de chef est arrivée.
Voilà le deuxième confinement à la période de l'automne.
A ce moment, des pleurotes poussent en pagaille dans mon jardins sur des écorces de conifères. 
Ils ne ressemblent pas exactement aux pleurotes du commerce mais comme il y en a très peu de toxiques, j'ai essayé 
et le marmiton était déjà prêt à appeler le Samu !
 J'aime broder, main ou machine, l'idée de pleurote s'est imposée.


Temps de réalisation : un certain temps
Niveau : intermédiaire
Prix 17 €


Ingrédients tissu de coton reps très fin
                   fil à coudre
                  10 boutons
                  Fil à broder Gütermann Sulky 100 % coton n°4006
                  gouttes de sang
                  perles de sueur
                  quelques frissons d'inquiétude
Réalisation : 1. Décalquer en n'oubliant pas les repères. Découper. Réserver
                     2.a Placer sur le tissu, plié en deux, les patrons. Ajouter les marges de coutures, couper. Point de noeud aux repères et aux angles.
                     2.b Broder les pleurotes à la machine à main libre. Motif de DMC . Fini.
                     3. Assembler, épingler, faufiler le corsage
                     4. Essayer, retoucher si nécessaire.
                     5. Coudre à la machine, surjeter les coutures et les repasser ouvertes. Plier l'ourlet surjeté et le coudre. Fini.
                     6.a Thermocoller le pied de col et le col, assembler et monter à l'encolure.
                     6.b Faire  boutonnières, coudre  boutons en laissant une petite queue.
                     7. Assembler les manches et les monter au corsage. Essayer. Les coudre si c'est correct, ne pas oublier de surjeter.
                         Ajouter des pattes pour retenir le bas des manches lors de la cuisine. (cfr film Ratatouille)
                     8. Terminer par un brin de repassage.
Astuce: Se faire aider en cuisine et mon marmiton de mari y met son grain de sel.

Commentaire. Quand je lis les instructions, première réflexion, "c'est facile" et puis au piano, je constate le temps pour concrétiser ce vêtement. Oui, le col, fastoche : 
              Le pied de col étant haut, j'avais peur pour mon petit cou, mais comme il s'en éloigne, il me plaît. 
              C'est un nouveau patron pour moi. Le pied de col est coupé en courbe et le col ressemble à un col claudine. Je crois que je l'adapterai à une prochaine chemise.
               Pour les manches, j'ai dû  retrousser les miennes. 
               Faut dire que la chef avait invité son meilleur client autour d'un repas un peu arrosé.
               Donc au dos, les repères de coutures d'assemblage des manches ne sont pas symétriques, gauche, droite.
               D'ailleurs, je n'ai pas surjeté les 2 coutures, me laissant la possibilité d'y revenir.
               Les instructions sont sommaires ( je me rends compte du travail des patronnières) 
              comme je m'adresse à des couturières chevronnées, elles comprendront.
Très contente d'avoir participé à ce concours. Il a boosté mon imagination et m'a forcée à réaliser
 une nouvelle chemise que j'apprécie avec plaisir même si j'ai trimé et usé du découvit.
PS. Pour Missumlaut-Kikoo et  Selenz  voir discussion thread&needles - La communauté couture (threadandneedles.org), le col réalisé ici peut correspondre à ce que vous recherchez.
 

 
Vous avez aimé ce projet?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Sylvaine (il y a 1 année, 7 mois)

Bravo ! J'aime tout particulièrement la finesse de cette magnifique broderie.

Mquipique (il y a 1 année, 7 mois)

Très classe cette veste de chef ! Et je plussoie Sylvaine sur cette très jolie broderie !

korrygwen (il y a 1 année, 7 mois)

superbe, comme à chaque fois! j'adore la présentation en forme de recette. Et en plus, la veste est assortie à ta cuisine... la perfection jusque dans les détails...

CharliePop (il y a 1 année, 7 mois)

Je dirai les choses avec moins de subtilités: c'est trop canon !!! 

missumlaut-Kikoo (il y a 1 année, 7 mois)

Un délice ces pleurotes à l'orange, cuisinées  brodée d'une main de chef ! Et ce col en dessert, miam...

Grenadine C (il y a 1 année, 7 mois)

Quelle excellente idée la veste de cuisinier brodée de champignons !

Liseli (il y a 1 année, 7 mois)

Et la question qui tue: elles étaient bonnes, ces pleurotes? Si jamais, les trompettes de la mort, c'est aussi super à ramasser car elles sont 100% uniques en leur genre et excellentes, fraiches comme séchées !

Selenz (il y a 1 année, 7 mois)

Très jolie veste et broderie, et j'aime bien la forme de la recette :D

Pour le col, je pensais à une forme sans pied de col (mais j'ai le livre de recettes qui correspond !) mais j'attends de voir ce qu'en dit Missumlaut-kikoo :)

Un lieu à soie (il y a 1 année, 7 mois)

Très jolie chemise !

J'ai ce numéro et le 109 est un manteau, est-ce bien celui-ci que tu as utilisé ? en tissu de chemise, le col est très net !

Sabine Kanto (il y a 1 année, 7 mois)

@Sylvaine, Mquipique, missumlaut-Kikoo, Selenz, merci beaucoup. C’est vrai que j’aime broder et ici les pleurotes tombaient à pic.

@korrygwen, CharliePop, : Ma cuisine est tout ce qu’il y a de plus simple et  les couleurs correspondent à celles que j’apprécie. Ce sont des couleurs de plat !  

@missumlaut-Kikoo, Grenadine, autant essayer de faire bon. 

@ Selenz. La largeur du col a été réduite de 3 cm. Celui du manteau est trop long pour une veste-chemise. J’ai gardé la hauteur du pied de col parce qu’il permet de garder le col raide et loin du cou. @Un lieu à soie. C’est exactement ce patron que j’ai utilisé. Je ne l’ai pas indiqué, mais pour un manteau l’ampleur des manches est à revoir à la hausse du moins entre les aisselles et l’épaule. Plus bas, j’ai rétréci, j’avais l’impression d’avoir une boule de pâte sous le bras ! 

Sabine Kanto (il y a 1 année, 7 mois)

@Liseli, honte à moi, j’avais oublié de répondre. Les pleurotes se retrouvent dans la moyenne de la succulence. Je préfère les cèpes que  nous récoltons en octobre. Cette année, très peu mais tous sans vers et c’est appréciable. Je ne connais pas les trompettes de la mort, frais, sauf séchés. Je sais qu’il y en a mais je ne connais pas l’époque ni les endroits. 

missumlaut-Kikoo (il y a 1 année, 6 mois)

J'avoue que j'ai eu un petit moment d'inquiétude en voyant la couleur de tes pleurotes : orange, ne serais-ce pas des pleurotes de l'olivier -qui sont mauvaises ? - et puis j'ai pensé que la Belgique n'était pas le pays des olives.  Les trompettes des morts, à récolter aux environ de la Toussaint c'est facile à retenir, ne se confondent pas avec d'autres champignon si elles se confondent avec leur envirronement de sous-bois humide. Et elle sont meilleures séchées. J'ai lu et relu ta recette. Pas de stabilisant ? Tout à main libre  la broderie? J'en suis complètement clouée de ta dextérité. 

Sabine Kanto (il y a 1 année, 6 mois)

@missumlaut-Kikoo, oui tout à la main dans un cercle de broderie et utilisation de soluvlies pour le dessin sur le dessus du tissu. Question d’habitude et c’est un bon moyen pour éliminer toute idée négative. En plus, quand c’est réussi, joie, bonne humeur....

Ils aiment ce projet