35 ♥

L'habit de télétravailleuse

Avec cette satanée pandémie j'ai découvert un nouveau métier : le télétravail. Oui jusqu'à présent, bien qu'ayant un métier télétravaillable pour peu de prendre ordinateur portable et casque à la maison, je préférais me lever plus tôt, profiter de quelques bouchons, pour le plaisir de voir les collègues, et partager autre chose que des réunions avec eux. C'est vrai que j'avais quelques fois testé le télétravail, histoire de ne pas devoir perdre une journée de congés pendant que j'attendais un réparateur qui arrivait avec 2h de retard, ou en déplacement professionnel, mais rien de très régulier et je revenais toujours au bureau.

Oui mais voilà en mars dernier il a bien fallu se confiner, pas de besoin technique pour justifier de devoir aller au bureau, et puis sans les collègues et la cantine il faut l'avouer l'attrait est moins grand. Dès que l'on nous a autorisé à revenir en sécurité au bureau j'ai à nouveau retrouvé mon coin d'open space et mon orchidée Charlotte qui avait, ouf, été sauvée par les soins de collègues anonymes.

Quand le deuxième confinement a pointé le bout de son nez je savais mieux ce qui m'attendait : je savais que le coin de salon qui allait m'accueillir la majeure partie de mes journées était malheureusement le coin le plus froid de l'appartement... Et cette fois l'hiver arrivait! Je me suis donc empressée de sortir des cartons mes plus gros pulls qui pour une fois ne devraient pas attendre que le week-end arrive pour être portés.

Et pour le bas?... 

Mais bien sûr! J'avais commencé à coudre un ensemble pantalon dans un beau lainage à chevrons déniché dans des puces couturières l'hiver dernier. Mais oui le blazer n'attendait que sa doublure, et surtout que je retrouve l'envie de coudre des vêtements d'hiver (et accessoirement que je mette la main sur le patron pour comprendre pourquoi je n'arrivais pas à monter ces manches...).

Voilà ma tenue de télétravailleuse était toute trouvée !

Après deux journées intenses de couture (les journées de chômage partiel ne sont pas forcément de tout repos, même en période de confinement), quelques montages puis démontages d'agrafe, et une séance atelier de couture virtuel avec les copines pour finir l'ourlet à la main, je pouvais la tester.

Et vous savez quoi, j'ai même pas eu froid de toute la journée avec mon bel ensemble en laine. Mes collègues m'ont trouvée  plus élégante que d'habitude en visio, car ils ne m'avaient jamais vue en blazer jusqu'ici, et qu'ils ne savent pas que j'étais en pantoufles !

Réalisation :

Tissus : lainage gris à chevrons verts acheté dans des puces couturières, doublure grise pour le blazer

Mercerie : bouton à recouvrir, fermeture éclair grise, agrafe

Modèle : blazer et pantalon Zendra (modèles 21 et 23 du magazine couture actuelle hors serie 8H)

Modifications :

- j'ai cousu à 0.7cm de la ligne de couture les coutures internes et la fourche du pantalon pour un peu plus d'aisance

- il m'a fallu recouper les pièces de la ceinture car visiblement il y a un problème d'ajustement par rapport aux jambes.

A retenir :

- penser à verifier les pièces du patron avant de couper le tissu

- penser à verifier la position des poches avant de couper le tissu (la pochette est un peu haute sur ce patron)

- Ne pas s'embêter avec la fausse pâte de boutonnage des bas de manche (je ne vois pas l'intérêt ça s'ouvre même pas, ça baille juste!)

- utiliser le pied overlock pour surjeter avec la machine à coudre quand on est confiné sans surjeteuse 

- préférer les boutons aux agrafes pour le pantalon (j'ai eu toutes les peines du monde à postionner l'agrafe pour que la ceinture ne rebique pas trop et que l'agrafe  ne se voit pas).

 

 

 

 
Vous avez aimé ce projet?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Caspale (il y a 8 mois, 1 semaine)

Bravo ! Cette tenue de télétravail est effectivement très élégante  !

missumlaut-Kikoo (il y a 8 mois, 1 semaine)

Ah ben si on ne te donne pas une promo !

Ils aiment ce projet