13 ♥

Tamagotchi Breton #1 (et #2)

Réalisée fin 2018, pour pallier le manque de pyjamas chauds dans mon armoire et tester le patron en vue d'un ensemble en soie.

 

Le tissu

Une flanelle de coton à carreaux, achetée sur tissu.net lors des soldes de janvier 2017. J'espérais que le vert soit plus intense et je n'avais pas anticipé que le beige rendrait l'ensemble tristoune. Je l'avais initialement prévu pour une chemise d'hiver à carreaux, dans laquelle s'envelopper.

Le patron

Tamagotchi breton, de Biquette, en 40 sans modification sur le patronage. J'ai rajouté les poches de Chardon, une nécessité pour moi pour un pyjama d'hiver. J'ai gardé les coutures rabattues partout, ce qui s'est avéré compliqué au niveau des dites poches. Je me suis également trompée sur le sens du tissu et le coté feutré s'est retrouvé à l'extérieur :\ J'ai rajouté un ruban vert au milieu du devant gauche pour m'aider à repérer le dos du devant. Je préfère cette méthode à celle de l'étiquette dans le dos : quand le devant est devant, pas besoin de faire faire un demi tour au vêtement pour l'enfiler !

Et à l'usage ?

Ce pantalon a été très porté cet hiver et le week-end, au point que Monsieur, pas un fan de carreaux, n'en peut plus ! Le tissu peluche un peu du coté feutré, mais sans aller jusqu'à la bouloche. Par contre, mon auguste fessier manque de place et j'ai toujours la sensation que la taille descend dans le dos. C'est toutefois tolérable :)

Je l'ai associé à un teeshirt récupéré dans un carton, après 15 ans de stockage. Le jersey est épais, mais les fils ont soufferts. J'ai refait l'ourlet et réalisé des appliqués au niveau des trous.

L'absent du tableau

Suite à ce premier jet, j'ai réalisé une version identique d'été/mi-saison en viscose légère avant de me lancer dans ma version en soie. Bien m'en a pris : la fourche dos était vraiment inconfortable, le pantalon me rentrait dans les fesses. J'ai donné cette version, il ne me reste plus à la maison que les sacs à vrac cousus dans les chutes !

 
Vous avez aimé ce projet?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Ils aiment ce projet