13 ♥

Quel bazar la dentelle

Pendant les vacances de Noël j’ai regardé le Bazar de la charité et je suis littéralement tombée en amour des costumes de la série. (Par ailleurs je suis également tombée sur un de mes élèves qui était figurant pour la série mais ceci est une autre histoire).

Les hauts en dentelle m’ont fait pratiquement chaviré de bonheur.

J’avais repéré le concours « on se fait une toile » mais je n’avais pas d’idée et puis… quand même… ce Bazar de la charité avec ces hauts en dentelle…

Une amie me contacte et me dit qu’elle va faire une virée tissu. Je décline car j’ai un stock à vider. Et puis… quand même… ce Bazar de la charité avec ces hauts en dentelle…

J’accepte finalement avec pour objectif d’acheter de la dentelle et du jersey pour le mettre en dessous. Mais attention, il ne faut pas que la dentelle fasse l’effet : « je travaille à Pigalle ». Je chine, je chine et finalement parmi les milliers de rouleau de tissu je dégote mon bonheur : une dentelle et un jersey écru. Et ce pour 10 euros en tout. (la classe à Dallas non?)

Pour le patron, il me faut quelque chose de contemporain. La dentelle d’accord mais quand même. Il ne s’agit pas de se promener comme si on était au XIXème siècle. Mais quand même il faut un effet chantilly. Une solution : le col bénitier donc je reprends un modèle que j’ai déjà cousu : le haut Emno de chez Coralie Bijasson.

Bon au boulot mais surtout pas se mettre de pression : car si je me mets la pression je rate. Personne ne sait que je tente le concours donc je n’ai rien à perdre.

Pour que les tissus ne bougent pas pendant la coutureje bâtis ensemble dentelle et jersey et à la main ma brave dame..

Je teste le tissu pour le surjetage. Je n’utilise pas le couteau parce que je me dis que c’est trop dangereux pour la dentelle. Résultat bourrage, cassage d’aiguille. Je passe un temps infini à enfiler la surjeteuse correctement.

Ouf ça y est. C’est bon. C’est parti mon kiki. Je passe encore trois heures à comprendre comment mettre le col (c’est pourtant la quatrième fois que je fais ce patron mais la logique et moi…)

Je dois maintenant ajouter un fil à ma surjeteuse pour coudre et surjeter et… ça casse au bout d’un moment. Je repasse un temps infini à l’enfiler correctement.

Pas de pression, on est samedi… tout va bien.

Houla, des virages à la surjeteuse, on les fait tranquillement, tranquillement.

Voilà c’est fini. Je raccourcis le haut de 3 cm. Il ne reste plus que les ourlets à faire. Et bien je trouve encore le moyen de coincer la dentelle. Je suis obligée de découdre une partie mais j’y vais tout doucement. Il ne faut surtout pas couper un bout de cette si jolie dentelle.

J’enlève au fer les marques bleues du stylo frixion en utilisant une patte-mouille pour ne pas brûler cette maudite dentelle.

Franchement je suis emballée par le résultat. Ça ne fait pas Pigalle, ni mariage.

Je pose avec un pantalon rose dragée pour la séance photo mais c’est juste pour la photo. D’ailleurs parlons de la séance photo. Je réquisitionne l’homme, le bouquet de fleur. On passe un temps infini, on change d’appareil mais finalement on y arrive. Retouche des photos (mais quelle horreur et franchement le coup du pantalon rose…). Bon on oublie. On se lance.

 

Et je suis émue de participer au concours.

 
Vous avez aimé ce projet?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Liseli (il y a 7 mois)

Reste plus qu'à ce que ladite élève tombe sur cette page internet et la boucle sera bouclée ;-)

Mquipique (il y a 7 mois)

C'est vrai que les costumes étaient superbes dans cette série. J'aimais tout particulièrement le haut bleu brodé de Florence Pernel. Très joli choix !

Ils aiment ce projet