12 ♥

Le rationnel et l'irrationnel

Les jours où jai envie de philosopher devant ma machine, je me dis qu'un projet couture est satisfaisant quand il réalise un bon compromis entre le rationnel et l'irrationnel. Avec celui-ci, je suis d'emblée partie plein pot vers l'irrationnel, d'abord avec le tissu (un jersey Stenzo), clairement pas le truc passe-partout facile à associer, mais que j'ai trouvé irrésistible. Ensuite dans cet imprimé j'imaginais un vêtement folklorico-hippie, donc je me suis lancée dans un Lucette auquel j'ai rajouté des volants en bas des manches (alors que je n'ai aucun vêtement à volants, ce qui veut dire quelque chose) et un bas froncé (alors que je n'aime pas du tout le style peplum, qui me le rend bien, et que dans ce jersey tonique les fronces devaient inévitablement donner un effet 'tutu'). La bande de taille contrastante m'a paru une bonne idée pour casser un peu le côté surchargé de l'imprimé.

Bilan prévisible, le résultat posé à plat (quatrième photo) me plaisait assez, mais sur moi, pas du tout. J'ai tenté de rattraper le coup en ajoutant une ceinture à nouer mais je restais moyennement convaincue. Cependant, ma progéniture, consultée pour savoir si je pouvais porter le truc autrement que pour faire le ménage, a rendu un avis positif (et normalement, une fois qu'ils ont passé un certain âge et si on n'a pas de fortune à leur léguer, on peut compter sur ses enfants pour fournir des jugements sans aménité excessive). J'ai donc mis le vêtement dans mon placard .. où il est resté trois mois, sans en sortir plus longtemps que les quelques minutes nécessaires pour constater à plusieurs reprises que non, vraiment ce n'était pas possible. Non seulement je n'aimais pas le rendu, mais je le trouvais même inconfortable, avec l'impression d'avoir un courant d'air autour du ventre et que la bande de taille me remontait sous les bras, alors que j'ai déjà cousu deux fois le même modèle sans bas froncé sans rencontrer ce problème.

Bref, au bout de ce temps je me suis dit qu'il était temps d'essayer d'introduire un peu de rationnel dans ce projet, et qui dit rationnel dit souvent fastidieux, comme de découdre surpiqûres, couture et ourlet pour essayer de me réconcilier avec le vêtement en transformant cette basque froncée en une basque simple. Eh bien, ça a tout changé, non seulement je peux envisager de porter la chose, mais l'impression d'inconfort et de tiraillement a disparu.

 
Vous avez aimé ce projet?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Myriam ArbreMagique (il y a 3 mois, 2 semaines)

Tu as bien fait, je trouve que c'est mieux.

Ils aiment ce projet