22 ♥

646 km

Pour faire ce jeans, il a fallu au minimum 646 km, et non 1083 comme la marque qui offre généreusement ce patron, merci! Le patron a été conçu à Romans pour ce que j'ai pu trouver. Il a été imprimé à Carouge, tout comme le jeans qui vient encore et toujours d'Emmaüs (et c'est pas fini!). Les deux ont déménagé avec moi pour finir par se faire coudre à Paris.

Merci Althea, Biquette, PQTMTGaëlle et Selenz d'avoir insisté au tricothé de mars quand je vous disais que le pantalon que je cousais était trop large à la ceinture: découdre et recoudre était la bonne solution. Tant qu'à faire, j'ai tout décousu ou presque: surpiqûres et piqûres des jambes milieux, côté et fourche... mais quand même sans pousser jusqu'à refaire la braguette. J'ai refait toutes ces coutures avec leurs valeurs nominales de 1 cm (j'avais commencé par les coudre à 0.5 cm car après avoir bâti, j'ai cru que le pantalon allait craquer). Déjà rien qu'avec ça, le dos allait mieux.

Et puis surtout, j'ai eu une idée. Au lieu de faire une ceinture de 3.5 cm de large comme prévu, qui fait un pantalon taille basse, j'ai rajouté 5.5 cm au-dessus de la ceinture. La marque prétend que c'est une taille "normale" mais dans ce cas-là, pour eux une taille basse se pose sous le pli de l'articulation de la hanche. Cette ceinture est d'une part une façon de garder ma dignité dans mon métier où je passe mon temps à escalader des objets ou parler aux gens accroupie par terre mais c'est surtout une grosse preuve de flemme! Grâce à la hauteur finale de la ceinture, que j'ai pris soin d'étirer sur la couture du bas comme appris dans les instructions des Petits Boudins, le pantalon tient sans ceinture, même après une semaine porté tous les jours (il descend juste un peu plus bas sur les hanches). Pas besoin donc de passants de ceinture!

Aussi, cette ceinture aurait dû en tout logique être thermocollée mais je n'avais pas de quoi faire et pas envie de repousser la fin de ce pantalon, j'ai donc surpiqué la ceinture à intervalles réguliers de bouton à boutonnière. Ça donne un joli dessin... et un joli plissé d'un côté, mon jeans se détendant beaucoup. A ce moment-là, j'en avais marre de découdre et j'ai décidé que c'était un effet de style.

Pantalon très confortable, taille très bien quand on lui fait confiance. Trouver sa taille peut être compliqué si comme moi, vous n'avez qu'un seul pantalon non stretch dans votre armoire et que celui-là a en plus des jambes extra-larges. Les deux mesures qu'il faut prendre sont la demi-ceinture et la largeur de cuisse à l'entrejambe quand le pantalon est plié en deux (c'est tout bien expliqué sur le site si vous allez voir les pantalons qu'ils vendent) mais chez moi, la mesure de l'entrejambe était plus large que la taille 36 sur tous mes pantalons. Finalement j'ai joué mon va-tout en choisissant la même taille que le fameux jeans et ça le fait.

Attention, le patron vient sans aucune explications, il est donc préférable d'avoir déjà cousu un pantalon et d'en avoir un du commerce dans l'armoire à aller vérifier quand il y a un doute. Les marges de couture ne sont pas incluses (l'info est compliquée à trouver si je me rappelle bien). Si jamais, les instructions des Petits Boudins sont parfaitement adaptées pour coudre ce pantalon – moins celles de Ginger comme les pièces sont différentes. Au fait, la pièce 13 est la parementure du côté extérieur de la poche. Vérifiez sur un jeans du commerce, ça fera tout de suite sens!

Les poches sont faites dans un tissu reçu à ma soutenance de thèse, merci les collègues! Le tissu est joli mais je savais que je ne le porterais pas comme ça (vert d'eau avec des fleurs vieux rose et des petits points dorés). Et tout comme pour le jeans de Noël, je me suis fait avoir par le tissu. Il rétréci énormément, même après quatre lavages, donc j'ai un peu l'eau à la cave. Heureusement, j'ai fait un ourlet très généreux, il ne faut plus que je le découse et le refasse. Ai-je besoin de préciser que ça attendra l'hiver prochain?

------------------

Informations:

                                                                   

2019: Toujours 100% convaincue! Porté super régulièrement, j'espère que les boutons et la fermeture éclair "pas faite pour un pantalon" tiendront encore longtemps! Le tissu se détend malheureusement au porté, après la première demi-journée, il fait un peu plus baggy et après quelques jours, c'est carrément limite mais j'ai la flemme de chercher une idée pour mettre des passants, donc tant pis, il est porté quand même ;-)

 
Vous avez aimé ce projet?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Cé_45 (il y a 1 année, 6 mois)

Bravo!

Et merci pour toutes les explications-infos... ça pourra en aider plus d'un.e.

Moi je l'ai acheté en version 1083 et il est très chouette bien que pas très évasé. Et moi j'aime cette hauteur de ceinture, mais j'ai une silhouette en H...

En tout cas, ta version m'incite vraiment à me lancer dans la confection de son jumeau!

Nabel (il y a 1 année, 6 mois)

Merci pour les retours. Je m'étais posé la question de coudre la version droite mais la taille basse m'a dissuadée. Mais comme j'ai vraiment envie de tester un jean non élastique, je vais peut-être essayer de bidouiller pour remonter la taille (les marges non incluses, c'est le mal, non ? ;-)  )

Liseli (il y a 1 année, 6 mois)

@Cé_45: pour moi, tout le but de T&N est là: éviter aux autres de se casser les dents sur les mêmes difficultés que soi. Contente donc que ça puisse t'aider :-)

Concernant ta silhouette en H, dans ce cas je te conseillerais fortement de "redresser" la ceinture parce que je suis très loin d'un H et la ceinture telle quelle suit parfaitement mes hanches, sans 1 cm de jeu.

Je suis aussi tout à fait d'accord sur le fait que pour un pantalon évasé, il ne l'est que sur le papier. Le jeans droit est quasiment carotte pour ce que je me rappelle d'une copine qui l'a fait.

@Nabel: Pour la taille, une petite info: la vraie largeur de ceinture arrive au niveau du bas du deuxième bouton, sur mon 1.75 m de haut. C'est vivable en fait mais j'aime pas les courants d'air entre le jeans et le t-shirt!

Pour les marges incluses, honnêtement, avec toutes les modifications que je dois faire pour qu'on patron m'aille, c'est en général plus simple si les marges ne sont pas incluses et que je peux "essayer le patron" pour voir combien de centimètres rajouter où. Quand tu dois préalablement soustraire les marges autour du patron pour vérifier comment il tombe, c'est fatiguant aussi. Après l'avantage des marges incluses, c'est qu'il n'y a pas besoin de faire gaffe à garder toujours les ciseaux à la même distance du bord du patron... voir de devoir taguer son tissu.

Nabel (il y a 1 année, 6 mois)

Sur les patrons marges non incluses, je rajoute directement la marge sur la patron avant de découper celui-ci

Et je n'avais pas vu l'histoire d'"essayer" le patron : jamais fait ça

Liseli (il y a 1 année, 6 mois)

C'est Burda qui propose d'essayer les patrons papier dans "La couture pratique", le bouquin que j'avais acheté quand j'ai commencé à coudre des vêtements. Eux proposent de scotcher les jambes de pantalon ensemble et de regarder si on rentre dedans ou pas, pour faire les ajustement sur papier avant de faire une toile. Personnellement, je l'utilise principalement pour vérifier où tombent les pinces poitrine. Si tu portes un t-shirt moulant, tu peux carrément t'épingler en place et noter sans mannequin où tu veux rajouter combien. C'est extrêmement efficace. C'est certainement pas nécessaire si tu as un mannequin mais je rappelle que ma table à repasser est une jeanette, donc le mannequin...

Borealis (il y a 1 année, 6 mois)

Merci pour ce compte-rendu détaillé !

 

Ils aiment ce projet