33 ♥

Voyage au pays du mouchoir

Mais, qu’est-ce là, dans ma poquette ?
C’est mon vieux mouchoir blanc… si laid !
Je te le donne pour ta fête,
Plein de sang, ma mie Annette :
Il est si rouge qu’on dirait
Un mouchoir rouge de Cholet !
Théodore Botrel: Le Mouchoir Rouge de Cholet

.
Aujourd’hui, je vous propose de voyager un peu par le biais de la couture. Je ne suis pas partie à l’autre bout du monde pour en ramener des tissus exotiques, des procédés originaux ou des vêtements traditionnels. Non, mon voyage est plus modeste puisqu’il nous emmène à Cholet, dans les Mauges.
Cette ville de Maine et Loire, à la limite de la Vendée s’est fortement développée grâce à l’industrie textile. L’élément qui en est le plus emblématique est le mouchoir rouge et blanc qui lui a valu l’appellation de Capitale du Mouchoir. Blanc à l’origine, le mouchoir s’est teinté du sang des blessés de la guerre de Vendée pour devenir tel qu’il est. Cette évolution trouve son origine dans la chanson de Théodore Botrel, qui inspira un industriel choletais, Léon Maret.

.A mon tour, j’ai été inspirée par Cholet et ses mouchoirs, que j’ai choisi de réinterpréter sous forme de jupe. Mon choix s’est porté sur le patron de la jupe Veronika de Megan Nielsen, que j’ai réalisée dans un tissu rouge composé principalement de polyester. Pour l’ourlet, j’ai utilisé une aiguille double associée à un point de broderie au fil blanc afin de rappeler le liseré du mouchoir.

J’ai choisi d’agrémenter la ceinture d’une broderie représentant un des bâtiments qui est, à mes yeux, emblématique de la ville: le Musée du textile qui se trouve dans une ancienne blanchisserie. C’est le seul endroit où sont encore produits les fameux mouchoirs et on peut y découvrir les étapes de la fabrication du tissu ainsi que des expositions temporaires souvent passionnantes.

Dès que le concours d’automne de Thread&Needles sur le thème des voyages a été lancé, j’ai eu une idée très précise de ce que je voulais. J’ai tout de suite été inspirée par Cholet et ses mouchoirs et j’ai imaginé une jupe bicolore, rouge avec une bande blanche en bas. L’ourlet serait réalisé avec une aiguille lancéolée et un point de broderie pour rappeler les finitions à la main qui ornaient autrefois le linge de maison.

Mais en pratique aucun tissu blanc ne fonctionnait avec le reste de la jupe: sur le voile de coton, les points de l’ourlet rendaient très bien mais le tissu assez transparent ne se mariait pas du tout avec l’autre. J’ai aussi dû écarter un coton qui était trop rigide et un polyester trop brillant qui avait un rendu “déguisement”. C’est pourquoi le projet a évolué vers un ourlet brodé en blanc et je pense que la jupe est davantage portable ainsi tout en restant fidèle à mon intention de départ.

 
Vous avez aimé ce projet?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Cé_45 (il y a 3 ans, 8 mois)

La 4e photo devant le tissage rend bien hommage à la jupe. Beau projet!

Mimie (il y a 3 ans, 8 mois)

Et bien moi qui est des origines Choletaises et qui y ai passé un certains nombres de vacances, je ne m’étais jamais rendu compte du potentiel que pouvait avoir les nappes et mouchoirs de façon réinterprétée… Une bien jolie jupe ! Bravo !… il faudrait bien que j’aille visiter ce musée depuis le temps :)

Junelle (il y a 3 ans, 8 mois)

@Cé_45 : Merci! C’était assez spécial de pouvoir photographier la jupe là bas. D’ailleurs, une employée du musée a paru touchée quand je lui ai présenté mon projet.

@Mimie : je te conseille vraiment ce musée, surtout dans le cadre d’une visite guidée. Il y a des métiers à tisser très anciens et plus récents, un jardin botanique qui contient des plantes servant à la teinture, des explications sur les étapes de fabrication des tissus, sur le mouchoir de Cholet, sur la place de l’industrie textile dans le paysage local.
Les expositions temporaires valent aussi le coup d’œil: c’est parfois rétro, parfois futuriste, parfois axé sur des entreprises locales. Les vêtements présentés sont parfois portables et d’autres fois très conceptuels! Mon exposition préférée était “La mode fait sont cinéma” où j’ai pu voir de superbes costumes dont un de Catherine Deneuve dans “Peau d’âne” et un autre de Monica Bellucci dans “Astérix et Obélix mission Cléopâtre”. C’est vraiment un musée que je recommande (et il est gratuit le samedi).

le B.A.BA. de Béa (il y a 3 ans, 8 mois)

Alors là… mon Papa est de Cholet, je connais bien sûr les mouchoirs, mais jamais je n’y aurais trouvé l’inspiration pour des vêtements !
Bravo, et bel hommage !

Junelle (il y a 3 ans, 8 mois)

Merci Béa. Pour moi ça s’est imposé comme une évidence, l’inspiration c’est un phénomène un peu mystérieux. ;)

Ils aiment ce projet