Patrons, livres & co

Discussions

Couture "réfléchie" ?

Retour aux forums

PetitRadis (il y a 1 semaine, 2 jours)

Merci Selenz pour avoir créé cette discussion (et aussi pour avoir mis le lien vers celle de Nanomag).

Je suis justement en pleine réflexion sur la "couture réfléchie". Contrairement à certaines, je pense que ce n'est pas contradictoire avec "couture plaisir" ou encore un style affirmé (imprimés, couleurs pétantes, etc...). Pour moi, la couture réfléchie (si on décide de la nommer ainsi), c'est une manière pour moi de m'assurer de porter ce que je vais coudre. Car outre le plaisir de la couture, de la réalisation d'un projet de A à Z depuis sa conception rêvée jusqu'à la finition de l'ourlet, l'objectif bien concret pour moi est de porter le vêtement cousu.

Je lis avec plaisir le blog de Anne (Un Chas un chas) qui partage ses réfléxions très pertinentes à ce sujet), je regarde le podcast d'Ambyon (sur Youtube, elle présente les pièces cousues et tricotées sous forme de "tenues complètes" et non plus chaque vêtement de manière isolée, tout en détaillant chaque réalisation avec soin). J'aime aussi écouter sur Soundcloud les podcasts audio de Nathalie (Atelier 292), Elodie Blueberry ... qui parlent également de se crééer une garde-robe cohérente, que l'on est (quasi) certaine de porter.

J'ai acheté récemment (suite aux contenus lus/regardés/écoutés) le livre "Le Dressing Code" de Charlotte Moreau. Evidemment, les personnes qui ont déjà ce type de raisonnement me diront que c'est juste du bon sens. Pour moi, cela m'aide dans ma réflexion et ma démarche. Je ne l'ai pas encore terminé mais je compte bien mettre en pratique les conseils et "clés" proposées, mais "à ma sauce", je prends ce qui m'intéresse, personne ne me force à appliquer des principes écrits dans un livre. 

J'ai également commandé le livre de Deer&Doe, pour la méthode principalement. Je pense sincèrement que c'est l'atout majeur du livre, davantage que les patrons, même si ceux-ci sont un plus. En attendant de le recevoir, je regarde les différentes reviews critiques du livre, et pour l'instant, cela me conforte dans mon choix de l'avoir acheté. J'ai hâte de pouvoir le feuilleter. Je ne compte pas relancer le débat sur le livre puisqu'une discussion y est dédiée, il fait simplement partie des "sources" que je vais utiliser pour la conception de ma garde-robe.

De manière générale, je n'ai pas peur d'une uniformisation des blogs, des pièces cousues, ni du "blanc-gris-bleu". Personnellement, voir des vêtements cousus dans ces couleurs m'aide beaucoup pour me projeter dans le patron, que j'imagine ensuite dans un tissu tout autre. Si je vois un patron dans un tissu avec un imprimé fort, je risque de me focaliser sur le tissu, plutôt que le patron en lui-même. Donc non, je ne suis pas persuadée que la blogosphère couture va devenir terne.

Je pense également que si les couturières se mettent à réfléchir à une garde-robe plus cohérente, à une couture dite raisonnée, c'est aussi (et surtout) pour des motifs plus "philosophiques". Nous sommes en plein dans l'air du zéro déchet, on fustige la consommation de masse, la fast-fashion... Le fait de coudre des pièces que l'on est certaine de porter participe à cet effort collectif. Cela n'empêchera pas celles qui aiment les motifs de coudre des tissus imprimés, moi la première ! Par contre, je vais essayer d'assortir cet imprimé avec autre chose, je vais plutôt penser en termes de "tenue", et plus de vêtement unique (même si on n'est jamais à l'abri d'un craquage et d'une couture sur un coup de tête, nous parlons d'un loisir quand même wink). Mon souhait ? Porter tout ce que je couds. Un exemple : j'ai acheté un coupon de tissu bleu/vert canard. Et bien j'ai réfléchi à une tenue complète cette fois (avec le gilet tricoté dans les tons assortis, et le jean qui va bien). Il y a peu, j'aurais cousu ma blouse et puis je me serais retrouvée devant ma garde-robe sans savoir avec quoi l'accorder. 

Tant mieux pour toutes celles qui savent le faire d'instinct, c'est génial ! Moi, j'ai besoin d'un peu d'aide pour cela... 

Sur ce, je vais aller voir les articles et sources dont parle Selenz pour étoffer mes informations et avancer dans la direction que j'ai choisie. Si j'ai le temps (et le courage cheeky), je vais essayer de partager mon avancement sur mon blog (mais je ne suis pas très régulière, j'admire les blogeuses qui postent régulièrement du contenu). Cela me servira aussi de mémo juste pour moi.

 

Atypie (il y a 1 semaine, 2 jours)

Bonjour à toutes, merci d'avoir ouvert ce fil de discussion. Bien que n'ayant pas acheté le nouveau livre de D&D j'apprécie la couture dite réfléchie depuis longtemps. 

J'avais suivi les articles de Colette pattern Wardrobe Architest en 2014-2015. J'avais écrit mes réflexions sur mon blog dans deux articles (partie1 et partie 2) à l'époque. 

Toute cette effervescence avec la sortie du livre m'a donné envie de m'y remettre. Je suis tombée par hasard sur les articles "mission garde-robe" chez Artesane. J'ai lu les différents billets d'une traite et pris des notes dans un carnet. Maintenant je mets en pratique les conseils lus. Le processus est simple et amusant. Je vais faire des articles sur mon blog sur le sujet. J'ai d'ailleurs écrit le premier ce matin. Il est disponible ici. Il traite donc de mon objectif et mes inspirations. Le second article parlera de ma palette et le dernier présentera mes projets couture. Ensuite j'aurai toute l'année 2020 pour coudre mes projets et les porter! 

 

PetitRadis (il y a 1 semaine, 2 jours)

@Atypie : Je viens de lire tes articles et je les trouve très inspirants, notamment les deux anciens où tu présentes les patrons, avec les photos d'inspiration. Du coup, je me suis abonnée à ton blog, j'ai hâte de lire les prochains articles ;-)

Tasticottine (il y a 1 semaine, 2 jours)

Merci d'avoir créé ce sujet @Selenz.

@Selenz, moi aussi, j'ai retenu l'idée de la photo tous les matins de @Nanomag. Je me dis que ça va m'aider dans ma réflexion de voir ce que je porte réellement et pas le style que je m'imagine avoir.

J'ai commencé à coudre pour exprimer ma créativité. Et puis je suis allée vers les vêtements, que je voulais plus originaux que ceux que je trouve dans le commerce. Et puis j'ai pris conscience que malgré tout ce que je cousais, je portais très peu de mes réalisations, même celles qui étaient réussies. En fait, beaucoup n'allaient avec rien d'autre dans mon armoire. Ou n'allaient pas à ma morphologie. Commen en plus j'ai décidé de coudre la plupart de mes vêtements, ce constat m'a beaucoup dérangée.

Donc j'ai commencé, logiquement, à réfléchir à ce que je couds.

J'ai commandé le livre de Deer&Doe hier soir, après avoir eu la chance de le feuilleter et après avoir vu le podcast de Atelier292.be

Autant je pense que construire son style est un cheminement personnel qui s'enrichit des errances et découvertes que je fais au fil de mes coutures, autant je vois le livre Dressed comme un moyen d'avancer dans ce cheminement. 

Toute seule, j'ai compris que j'avais une morphologie en H, j'ai compris que j'aimais certaines formes plus que d'autres, j'ai compris qu'assortir certaines cousettes permettait de les mettre vraiment (je pense à ces jupes superbes que je n'ai jamais pu mettre, faute de haut assorti ou de chaussures adaptées - ne portant pas de talons aiguilles, c'était mort mais je ne l'ai compris qu'après avoir cousu le vêtement).

Donc j'avance. Et je vois ce livre comme une source de questionnements qui ne peut que m'enrichir et me faire avancer plus vite. Dedans, il y a des questions sur le quotidien que je ne me posais pas mais qui me semble très pertinentes. Il y a aussi ces fiches pratiques qui vont me prendre par la main et me permettre de "poser ma réflexion". J'ai besoin de ça, d'un balisage pour écrire mes réflexions. Et j'ai besoin que ça reste simple. 

Toutes les phrases du style "Analysez votre garde-robe" m'ont toujours paralysée: Comment je fais ça? Comment je commence? Je note ou juste je regarde mon armoire? Et j'ai toujours fini par laisser tomber (par flemme ou parce que je trouvais fastifdieux d'élaborer une méthode pour arriver au résultat). Là, la méthode m'est donnée et je suis curieuse de faire les exercices pour voir ce qui va en sortir.

 

 

Tasticottine (il y a 1 semaine, 2 jours)

@Atypie, je viens de lire tes articles et je les trouve très intéressants. Je vais guetter les suivants.

Magda (il y a 1 semaine, 2 jours)

Bonjour à toutes,

Merci pour ce fil de discussion où je vois combien les aspects loisirs, enjeux environnementaux et vestimentaires se rejoignent. Chacune réfléchit, trouve, évolue, propose et utilise son découd-vite ou moins vite wink

J'ai appris à construire ma garde robe (merci cours de stylisme de la Mairie de Paris), à connaitre mes couleurs, forme, matière qui font boum boum dans mon coeur. Donc ces livres me sont aujourd'hui inutiles; j'aurai aimé les connaître il y a quinze ans et je suis heureuse qu'ils existent pour d'autres.

Peu de perte, je mets tout et de toute façon j'ai peu d'habits.

J'ai commencé ces réflexions en 2010, à peu prêt pour plusieurs raisons:

  • marre d'avoir des vêtements de mauvaises qualité. Je cède encore à l'achat pour ensuite copier des coupes qui m'intéressent. Car le constat est toujours le même : mes fringues achetées finissent vite dans un triste état et il faut "trop les entretenir" (ex: anti bouloche, à chaque port, raccomodage trop régulier pour moi c'est trop).
  • crise environnementale mondiale. Quand mon métier et celui de mon conjoint porte sur cette thématique, quand mon enfant va vivre dans un monde totalement différent (flippant, là vraiment) agir est MON impératif. La couture est plus qu'un loisir, pour moi. Il s'agit d'un engagement politique. Je couds car la pétrochimie tue (merci matière synthétique), la transformation des matières en viscose tue, le coton pesticidé tue, etc. Et quand je vois tout cela à foison sur les étals et bien j'enrage (vraiment) et j'angoisse (beaucoup) et j'agis intensément. RAPPEL: métier, doctorat, activités associatives, activités de veille m'ont emmenées si loin aujourd'hui. Chacun son cheminement hein !!! Bon quand même, si nous pouvions cheminer très vite, maintenant...cheeky(oui je partage ici ouvertement mes peurs et mes espoirs, désolé)
  • plaisir : et oui; grand plaisir tout de même. Car pour aller plus loin, j'essaie de tout faire et de tout apprendre (couture, tricot, crochet, dentelle, teinture, stylisme, macramé, broderie etc.), tout ce qui peut me permettre de réaliser MA VISION, nourries d'autres visions. Assembler les techniques, chercher.
  • mon objectif: avoir quelques (entre 1 et 5) oeuvres extrêmement exigeantes et pointues à la maison que je porte, peu importe le nombre d'heures passées dessus. Ces oeuvres se portent avec des basiques. Elles seront ensuite pour ma fille (si elle en veut bien).
  • peu de temps disponible. Je n'ai pas suffisamment de temps et souvent je dois faire des basiques car la garde robe de la famille a des besoins. Donc ma démarche d'oeuvres portées avance trèèèèès peu et je réfléchis/construis la garde robe basique pour me dégager un temps microscopique où je peux assouvir mes délires de grandeur couturesque cheeky.

Aujourd'hui je me reconnais plus ici : https://www.fashionrevolution.org/

Je voulais aussi vous montrer les créations pour le quotidien d'une costumière anglaise qui correspondent à ma démarche d'oeuvre portée, je ne trouve pas...

 

 

La guinguette de Carlite (il y a 1 semaine, 2 jours)

Quel plaisir de lire tous ces témoignages personnels, votre relation à la couture, beaucoup de notions qui y sont rattachées : le plaisir, le loisir, la confiance en soi, l'unicité de ses tenues, la fast fashion, l'écologie...

J'avoue que j'ai adoré coudre pendant des années, adoré m'essayer à pleins de couleurs. Et puis je me suis lassée, lassée de coudre des vêtements unies, basiques, sans personnalisation. Et je le fais pour deux raisons principales : je n'aime pas coudre des heures quelque chose (pcq je vais être obligée de faire beaucoup trop de sessions et ensuite c'est boulette assurée pour moi et le découd vite, on a un amour mitigé) (donc par exemple, je n'ai jamais cousu de manteau, veste avec doublure...). Et la seconde raison, c'est qu'en soit, j'aime ces vêtements unis, j'aime les porter. Mais finalement, ca fait lgt que je ne progresse plus des masses, et j'aime autant acheter en friperie (enfin, j'ai tjs aimé ça, mais disons que c'est ma principale source de nouveaux vetements).

 

Et puis, clairement, le volet écologique (et bordélique de mon appart aussi) compte pour beaucoup. Je finirai de coudre mon stock, mais ca fait déja un bon moment que je n'achète plus rien (et ca me fait un bien fou, même si je lorgne sur de jolies choses, comme le livre deer and doe, que personnellement je n'achéterai pas, juste pcq je me fais une pause couture en attendant que l'envie revienne).

J'ai fait une overdose de couture je pense, et j'attends de digérer tout ça et de voir ce que ça aménera dans ma pratique. 

Mais j'apprécie encore voir les jolies coutures que vous faites (sinon, je ne serai pas ici;). Et j'apprécie ces fils de discussions avec pleins d'éclairages et de sentiments divers.

J'ai fait une vidéo "Fin de la couture? pourquoi" sur mon YT de la guinguette de carlite, je crois qu'on est beaucoup, non pas forcément à avoir envie d'une garde robe neutre, capsule mais de plus de cohérence avec ce qu'on commence à entendre partout, de moins consommer. 

 

Je crois que ce que j'aime le plus dans la couture, c'est le fait de créer, pas forcément de porter..Et ce matin, j'écoutais une émission sur france inter sur le nouveau livre "il est ou le bonheur" de Francois Ruffin, et avec un constat récurrent dans les pays dévellopés, il n'y a plus de corrélation entre le bonheur et le revenu à partir d'un certain stade. Et le revenu, c'est quoi? c'est de la consommation. Est-ce que coudre me rend aussi heureuse qu'avant? Personnemment, non. Mais de 1), je n'exclue pas que je que je sois dans une phase où j'ai envie de bcp moins consommer, et 2) je conçois aussi très clairement que ca reste un loisir relaxant, plaisant sans autre arrière pensée pour une grande partie (sans jugement je dis ça evidemment ;).

 

Au plaisir de continuer à vous lire en tt cas.

latelierdaudile (il y a 1 semaine, 2 jours)

J'ai deux états d'esprit quand je couds et ce que tu dis (@laguinguettedecarlite) fais écho à l'un deux.J'ai un état oùje suis calme et posée. Je couds pour le plaisir du geste, pour la vie lente. Et un deuxième état oùj'ai besoin de productivité comme pour me prouver que je suis encore en vie. ( principalement les périodes où mes enfants m'en font baver et que j'en balancerais bien un ou deux par la fen^tre, déplacements du mari ou astreintes du mari aussi,...). là c'est une couture oùje prend ma place, mon temps pour moi. En générale, c'est mal finit, mais c'est finit. Et l'autre couture est calme, et soignée. Alors je crois que tu a quitté tout stade d'apprentissage ou de défis personnel. Il ne te restes plus qu'à coudre pour toi, au plaisir. Un peu comme si tu étais en haut de la montagne. Maisqu'il fallait assumer coudre "sans filet". car la communauté a ça de bien. Elle est rassurante. Mais il me semble que tu ne couds plus car tu n'en as plus de but.Mais tu peux aussi te dire que tu es libre de tout objectif. Je ne sais pas si c'est très clair mon histoire.

La guinguette de Carlite (il y a 1 semaine, 2 jours)

Ah si je comprends bien! Et je crois que moi aussi j'ai ces deux états

Alors pour moi, je crois qu'il y a pleins de facteurs, le fait que je lise beaucoup d'articles sur le zéro-déchet, la surconsommation etc, et que ça infuse forcément sur ma passion (je n'ai pas ce problème en cuisine où je mange de tout et que j'achète, parce qu'il faut bien manger) (encore que si on y réfléchit, il y a beaucoup de choses à faire dans ce domaine aussi...) .

Et c'est aussi bien possible que je n'ai pas de but. Si je devais me coudre un costume pour une occasion spéciale, un déguisement...ca serait avec plaisir je pense (quoi que ma prochaine soirée déguisée, j'ai achetée une robe sur vinted..)

Et aussi, peut être, que dans certaines de mes coutures passées, je le faisais un peu pour montrer sur IG. Peut etre pour exister la encore, pour etre présente sur les réseaux. J'y suis présente ajd, mais différemment. Peut etre que c'était une porte d'entrée. C'est très flou ce que je dis, mais je suis certaine qu'il existe une corrélation entre le nombre de vêtements cousus et la présence sur instagram et le nombre de followers. Et plus j'ai d'abonnés, plus je suis sure que ca ne sert pas à grand chose;) (c'est sympa evidemment, mais est ce que ca change concrètement quelque chose à ma vie?)

Beaucoup de pistes, et pour celles qui ont un blog ou un IG? vous trouvez que ca a faussé à un moment votre raport à la couture?

nanomag (il y a 1 semaine, 2 jours)

@La guinguette de Carlite : je travaille dans le domaine de informatique, et je sais que pour avoir des vues, il faut du contenu régulier et de qualité... j'ai essayé de poster 1 fois par mois quelque chose et notamment avec le challenge de Clo, qui a été la goutte d'eau. ça ne me plait pas, pourquoi je me forcerais tous les mois, j'aime partager ok, mais 1 post par trimestre, ça correspond à mon rythme et des fois il y aura 5 projets dedans et des fois 1, peu importe, ce n'est plus important à mes yeux...

@La guinguette de Carlite @L'atelierd'audile : je vous rejoins sur le côté création, être calme et posée, je ne l'ai pas précisé mais je kiffe aller à mon groupe de couture le vendredi soir, c'est la fin de la semaine, le week est là. Quand on coupe, couds, épingle, etc... on est concentrées, on ne peut pas gamberger, ressasser les problèmes du boulot, de la maison, de la famille, on est obligés de regarder ce que l'on fait et rien d'autre et ça fait 2h30 de relâche mental et ça fait du bien :)

@Magda : Je suis aussi Fashion Revolution sur fb ça ouvre bien les yeux ^^

@Atypie, je me suis abonnée aussi :) hâte de voir la suite, je trouve ton objectif raisonnable et c'est bien à mon avis. Le tableau d'inspirations revient dans beaucoup de méthodes

@Tasticottine : effectivement les photos aident à faire le tri aussi dans nos inspirations, on peut avoir tendance à enregistrer des images, des tenues que l'on trouve belles : mais que l'on n'oserait jamais porter ou que l'on n'aurait jamais l'occasion de porter.... une sorte de moi fantôme, on s'imagine en business woman ou en jane birkin ou beyonce :D

@PetitRadis : merci pour le lien d'Ambyon

@selenz : je n'ai pas utilisé le workbook de the curated closet, comme je voulais partager sur un groupe le résultat de l'exercice, j'ai utilisé mon ordi pour ne pas avoir à retaper :) Quand je le feuillette, il y a plus d'exemples, plus de listes, j'ai un peu l'impression de perdre le côté libre du livre

De mémoire, le livre conseille de lire en entier, sans forcément réfléchir à notre situation, pour s'imprégner du concept global et voir le point de vue de l'auteur puis selon nos envies notre situation, suivre les chapitres et exercices un par un ou avec le sommaire et le diagramme regarder un chapitre en particulier.

Dans le livre général, il y a un petit symbole pour indiquer que c'est un exercice à faire, le workbook est totalement optionnel. Je pense qu'il est plaisant pour les filles qui aiment les bullet journals ou celles qui veulent aller dans les détails et noter des points très précis et ne pas les oublier

@NinaNonna comme dans tous les domaines, il faut faire le tri dans ce que l'on voit sur les garde robes capsules en ligne. Dorénavant, je fuis les comptes instagram où l'on voit un portant minime avec 10 fringues dessus, la photo est nickel, il y a une plante verte dans un coin et tout est propre et bien rangé. je kiffe le coté mathématique, scientifique de "avec x fringues je peux m'habiller 1 mois entier sans mettre plus de deux fois la même tenue" ou "ce pantalon va avec 60% de mes hauts", n'empêche que malgré ce côté rationnel, c'est le bazar dans ma couture, mes tissus et dans mon placard et je pense que jamais je ne posterais une photo de mon dressing ^^ Si les marques de fringues, de patrons sont mentionnées dans la description IG ou dans le post de blog, c'est souvent pour rechercher des abonnées, pour recevoir une offre de partenariat ou du sponsoring, une fringue gratuite ou un patron à tester en avance. il n'y a vraiment pas besoin de culpabiliser à coté de ce genre de contenu :)

L'article que tu as posté est sympa, je vais le copier dans un autre groupe ^^, "Il faut chérir le transitoire. Il faut aimer la variété", "Pourquoi vouloir à tout prix constituer la penderie idéale qu’on jettera à la décennie suivante?" Je pense que c'est une affaire de gout, en tant que couturière, je suppose qu'ici on aime les fringues, mais sur le groupe fb de capsule où je suis, certaines, une minorité, n'aiment pas les fringues, n'aiment pas la mode et s'habillent parce qu'il faut bien, ne pas avoir à réfléchir du tout, le matin est leur crédo, elles prennent comme exemple steve jobs et zuckerberg. Perso, j'ai besoin de variété, le premier exercice de The Curated Closet l'a démontré et le challenge 10/10 aussi. Je varie actuellement par rapport aux couleurs mais pas vraiment au niveau des silhouettes, donc je vais expérimenter ce point dans mes prochaines coutures :)

ptitgaelle (il y a 1 semaine, 2 jours)

@Magda, merci pour la découverte de fashionrevolution, je ne connaissais pas et je suis vraiment heureuse de voir que ce genre d'initiative existe... au passage, le clip est magnifique !!!

Pour ma part ça fait un bon moment que je n'ai pas posté ici par manque de temps, mais ma garde robe est quasi exclusivement maison et il n'y a rien que je ne porte pas, sauf le gros ratages (qui sont de plus en plus rares...)

Je couds pour plein de raisons déjà exprimées ici et donc aussi des convictions, sans oublier le plaisir de créer :)

Et c'est ainsi, sans trop me prendre la tête que j'optimise mes choix et le temps à y passer. J'aime le confort et je travaille dans des conditions qui en ont également besoin, je ne veux pas passer plein d'heures sur le même projet, donc je couds essentiellement des jersey, sweats et molletons l'hiver. Des cotons en tous genres l'été !

J'apporte de plus en plus d'attention au choix de mes tissus ; bio ou oeko tex de préférence, pour des raisons idéologiques et de qualités, donc de durée dans le temps... tout se rejoint !

Mes projets sont assez simples et les patrons souvent optimisés car utilisés plusieurs fois :)

Tout ceci est une façon pour moi de répondre à la plupart de mes besoins vestimentaires et créatifs.

Voilà ma réflexion ;)

 

PerrPo (il y a 1 semaine, 2 jours)

C'est inspirant ces échanges, sur au final notre rapport à la couture.

Moi je couds pour etre indépendante. Vis à vis de la mode et des distributeurs, des gens qui voudraient décider à ma place ce que je dois porter.

(bon faut pas se leurrer hein, on ne choisi pas ce qu'on porte que en fonction de soit c'est un faisceaux de pleins de trucs contraintes influences etc.... mais au moins je dépend un peu moins de l'industrie de la mode)

Je voudrais revenir sur IG, sur la remarque de Nanomag (les tags sont là pour se faire remarquer des marques).

Pour moi qui coud au coup de coeur, la source d'inspiration essentielle c'est internet et notamment les modèles réalisés par d'autres. Alors quand je couds un vetement je met le tag du patron (quand j'utilise un patron) pour que d'autres puissent le retrouver facilement et se faire leur idée de si ça peut leur convenir ou pas (et je m'en tape des marques. D'ailleurs ils doivent le savoir, je n'ai jamais été contactée)

Myriam ArbreMagique (il y a 1 semaine, 2 jours)

Je viens de lire avec beaucoup de plaisir toute cette discussion. Couture reflechie ? Pour moi, je trouve reducteur de ne penser que couture. Je m'interroge depuis de nombreuses années sur ma garde robe. ( j'avais entamé une reflexion sur mon blog il y a longtemps déjà http://arbremagique.canalblog.com/archives/chroniques_vestimentaires/index.html)

Je ne dissocie pas completement ces questionnements de la couture, mais j'ai une vision plus globale. Ma garde robe, la façon dont je m'habille pour être dans le monde, pour l'affronter, ne se résume pas a mes envies ou projets couture. Il y a ce que j'ai dans mon armoire, ce qui me va, ce que je trouve confortable, beau et il y a moi, mes envies, ma vie. Je veux que mes vetements (et aussi mes accessoires, bijoux, sacs, etoles) me permettent d'etre moi-meme completement, et de vivre sans entrave. Mes vetements peuvent etre achetés, cousus main, recuperé en seconde main...mais ils doivent tous s'integrer dans MON "systeme fringue".

Cela fait des années que je m'interroge sur mes vetements, l'articulation des pieces entre elles, leur nombre...De nombreux auteur de livres ou de blogs abordent ce sujet, en voici quelques uns qui m'ont fait avancer:

- Balibulle (Charlotte Moreau) son blog

- le blog armoire essentielle (http://essentielle3.rssing.com/chan-6701028/all_p11.html) qui a laissé une trace sur le net

- les livres de Dominique Loreau, ainsi que tous les livres sur le minimalisme

- le blog de Bea Johnson (Madame zero dechet) et ses defis vestimentaires

- le formidable roman elegance de kathleen tessaro

- le blog de cette enseignante americaine qui a porté la meme tenue pendant une année...

Bref, il y a beaucoup de ressources pour reflechir à notre garde robe.

A priori, je ne suis pas specialement interressée par le livre Dressed car ma reflexion sur  ma garde robe est bien avancée. Je suis plus interressée par des temoignages de filles qui ont reussi a apprivoiser leur looks, a se creer une belle image en domptant leurs garde-robes et en restant ethiques et coherentes. Et je pratique beaucoup l'espionnage de rue: les looks des gens peuvent etre tres inspirants et donner des idées de combinaisons, d'association. Je suis une fan absolue de pinterest. Les images m'inspirent.

J'aime coudre car cela permet d'etre libre. De ne pas avoir a suivre les diktats marketing, les longueurs foireuses et les coupes non seyantes. J'aime les vetements avec une belle matiere, une vraie coupe. Je couds aussi bien des pieces fortes que des basiques. Je couds pour gagner du temps (franchement coudre un T-shirt noir  qui nous va bien est plus rapide que d'aller en essayer 10 en magasin.

J'aime coudre car cela me permet de ne pas cautionner une industrie polluante qui exploite la misère humaine.

J'aime coudre car cela me permet d'avoir des vetements plus luxueux que ce que me permet mon budget si je devais les acheter.

Mais je ne couds pas pour etre raisonnable.

Etje crois qu'il est illusoire de croire qu'une méthode qu'elle quelle soit peut nous permettre de regler tous nos questionnements vestimentaires. C'est un long cheminement personnel, qui peut etre alimenté par telle ou telle methode, mais qui depend aussi de notre rapport aux autres, a notre corps, de nos peurs et de nos névroses.

 

 

 

nanomag (il y a 1 semaine, 1 jour)

Juste pour préciser PerrPo, (je n'ai pas été assez claire, désolée) c'est le combo photo parfaite, retouchée + maison, pièce parfaite + portant de fringue parfait + je taggue à tout va -> qui me fait penser que ce n'est pas forcément authentique, maintenant je peux me tromper sur certains comptes, mais pour répondre à Nina, je pense que l'on n'a pas à culpabiliser devant ces jolis portants minimalistes ou ces photos de capsules parfaites. Et il y a peut-être aussi plus de cas comme ça sur des comptes mode/fashion/minimalisme que sur des comptes couture :)

Atypie (il y a 1 semaine, 1 jour)

@PetitRadis et @Tasticottine  merci pour vos commentaires. Cela me motive beaucoup. Je trouve le sujet très inspirant. 

@nanomag je ne voulais pas mettre un objectif trop grand pour qu'il soit réalisable, sachant que je n'ai pas beaucoup de temps pour coudre et que j'ai encore assez de vêtements. Le tableau d'inspiration revient effectivement très souvent. Mais je me demande si ce n'est pas traite parfois, c'est-à-dire qu'on collecte des images qui tendent vers notre moi idéal/rêvé et non vers la réalité. 

@Myriam ArbreMagique J'ai lu tes articles et je me reconnais dans tes propos. L'article sur les pulls en laine m'a fait sourire, j'ai pensé à un pull en laine acheté chez NafNaf à l'époque, et qui était très fin et avec de la dentelle. Autant dire qu'il ne donne absolument pas chaud. Heureusement je tricote et j'ai pu me créer de vrais pulls et gilets chauds!