Patrons, livres & co

Discussions

Couture "réfléchie" ?

Retour aux forums

Selenz (il y a 1 semaine, 3 jours)

Je lance le sujet pour ne pas encore plus polluer le post sur le livre de Deer and Doe.

Le débat porte sur les méthodes de "construction de garde robe" qui permettent de déclencher une réflexion sur les pièces que l'on aura plus de plaisir à porter et qui seraient donc les plus gratifiantes à coudre.

Pour en revenir aux points qui faisaient débat, certaines pensent que réfléchir aux pièces que l'on veut coudre (en fonction de ses couleurs, son rythme, etc) est le pas vers une "uniformisation" (je laisse évidemment chacune redévelopper son avis dans le post si vous voulez).

Perso je trouve que l'uniformisation, c'est plutôt coudre n'importe quoi, particulièrement le dernier patron à la mode dans le dernier tissu à la mode, et que réfléchir un peu et planifier un minimum sa couture permet justement de trouver son chemin personnel.

anne2b, tu parles d'environ 1/4 de cousettes que tu ne portes pas il me semble, je suis d'accord que c'est important de faire des erreurs pour avancer, est-ce que tu constates une diminution de cette proportion au fil de l'eau ?

Edit avec les différentes méthodes pour se lancer ou alimenter sa réflexion (mis à jour au fur et à mesure) :

- Dressed de Deer&Doe, disponible en librairie ou sur le site de Deer&Doe

- Wardrobe Architect : "stage" de 3 ou 4 semaines, mis à jour deux fois par an sur le site de Seamwork (réservé aux abonnés Seamwork mais il y a souvent des promos pour s'inscrire uniquement sur le mois) - le cours peut-être suivi n'importe quand mais pendant les sessions de février et août cela permet de s'intégrer aux fils de discussion sur le site. https://www.seamwork.com/wardrobe/design

- Charlotte Moreau "Dressing Code" : Je ne l'ai pas lu, d'après ce que j'ai compris c'est une méthode pour faire une approche de son style, et de son dressing pour apprendre à cibler ce qu'on porte, se débarrasser des boulets puis éviter les pièces orphelines (corrigez-moi si je n'ai pas bien compris) Trouvable également en librairie.

- Le blog "un-fancy" a une série d'articles sur la garde-rboe capsule : http://www.un-fancy.com/capsule-wardrobe-101/what-is-a-capsule-wardrobe-anyway/ (tous les articles ici et un "wardrobe planner" )

- The Curated Closet de Anuschka Rees (trouvable sur amazon) et le handbook associé : orienté plutôt "achat" que couture

@nanomag avait ouvert un sujet sur les différents concepts que je n'avais pas vu, qui est rempli de détails : https://www.threadandneedles.org/groupes/creation-remede-a-la-consommation/forum/topic/garde-robe/

anne2b (il y a 1 semaine, 3 jours)

C'est une bonne idée de créer un autre fil de discussion parce d'une part ça m'énerve de faire la part (trop) belle à un livre qui n'est pas le seul à développer ce type de concept et que même si Deer and Doe est une marque intéressante, je trouve que d'autres pourraient bénéficier de la même pub. Et puis je ne vois pas ce que ça amène de dire que tel pantalon... on ne fait ça avec les autres patrons que très ponctuellement quand il y a un souci mais pas avec un livre entier. Si on est très content, on se photographie pour la galerie et hop!

Pour ta question Selenz, je ne trouve pas 1/4 d'erreurs soit si important que cela, ça veut dire que je ne suis pas dans le ronron et que je cherche toujours à améliorer mon "style" et dépasser mes limites. Je m'habille toujours un peu pareil à cause de ma stature, de mes cheveux, de mes yeux mais régulièrement je tente de sortir des chemins battus et c'est pas forcément réussi de mon point de vue (pas forcément de celui de mon entourage). Je ne me lance jamais tête baissée parce que j'achète des tissus assez chers pour qu'ils durent longtemps et je suis assez insensible à la mode. Mes erreurs pourraient être proches du nul si je ne faisais pas d'incursion vers des formes nouvelles mais c'est aussi ce qui me motive. C'est pour cela que le concept garde robe capsule ne m'intéresse pas vraiment mais peut-être que sans le savoir j'ai déjà intégré le concept de garde-robe réfléchie!

Selenz (il y a 1 semaine, 3 jours)

J'ai l'impression en effet que tu as déjà intégré le concept :) Je pense que les réflexions que tu décris sont les bonnes, et que tu n'as sans doute pas besoin d'une méthode quelle qu'elle soit pour te mettre le pied à l'étrier. Mais ce n'est pas le cas de tout le monde et je trouve que même si la démarche ne s'avère finalement pas utile, c'est toujours une bonne chose de réfléchir un minimum à ce qu'on porte, et pourquoi.

Pour ne pas surexposer le livre, je propose de résumer les différentes approches dans le premier post : personnellement je citerais Deer&Doe avec Dressed! donc, Wardrobe architect series de Seamwork, en moins orienté couture j'ai vu aussi passer plusieurs fois mention du livre de Charlotte Moreau "Dressing Code" il me semble. Si vous en avez d'autres, pourriez-vous en faire mention que je les ajoute ?

Christineayze (il y a 1 semaine, 3 jours)

Je pense que j'ai dû mal m'exprimer : je réfléchis à ce que je couds. Mais je tiens à mon autonomie intellectuelle, et je n'ai pas besoin qu'on me dise quel doit être le cheminement de ma réflexion. La façon de concevoir un questionnement induit nécessairement un certain type de réponse. Sinon, je n'ai quand même pas besoin qu'on me donne des fiches d'exercices à faire pour que je sache ce qui me plaît ! Pour moi, c'est incompréhensible. Et je ne comprends pas non plus cet engouement qui peine à supporter la simple analyse critique d'un concept.

mathilde (il y a 1 semaine, 3 jours)

Je trouve la réflexion amorcée dans le fil "dressed" et poursuivie ici particulièrement intéressante.
Pour ma part, j'avais réfléchi ma garde-robe en lisant les post de Caroline Joy-Rector, qui tient le blog "un-fancy" (en anglais). Elle avait proposé il y a quelques années tout une série d'articles avec des exercices pour analyser le mode de vie, les habitudes, les goûts et les inspirations, qui pouvaient nous guider pour avoir un rapport moins consumériste et plus construit avec nos vêtements. Depuis, j'ai lu d'autres choses, mais finalement, toutes les méthodes convergent vers les mêmes types d'exercices :finalement, il s'agit de prendre un peu de temps pour regarder ce qu'on possède, ce qu'on met, ce qu'on ne met pas, et ce dans quoi on se sent particulièrement bien. L'introspection, et prendre le temps de comprendre ce qui cloche dans ce qu'on ne met jamais, suffisent à nous donner une bonne indication du chemin à suivre. Rien de nouveau sous le soleil.

J'ai beaucoup aimé l'analogie de la randonnée, évoquée par @Christineayze. En tricot comme en couture, pour moi, c'est surtout le moment de création qui me plaît. Je n'aurais pas envie de réduire mon approche de la couture à une réflexion purement utilitaire et productiviste. C'est chouette aussi de se coudre parfois des trucs inattendus, juste pour le plaisir de tester de nouvelles techniques, d'approcher des tissus inhabituels et de sortir de sa zone de confort vestimentaire habituelle.

Je trouve dommage que toutes les méthodes de conception de garde-robe capsule ou réfléchie donnent en exemple une garde-robe très neutre (pas ou peu de motifs, formes très simples, couleurs généralement neutres voir carrément tristes, avec de temps en temps un petit accent de couleur). On peut tout à fait avoir une "personnalité vestimentaire" sans verser dans le gâchis et la surconsommation de fringues, aimer les couleurs et les motifs et, pour autant, réfléchir à une garde-robe cohérente qui permettra de créer une foule de tenues différentes sans avoir un placard débordant.

Enge-Créations (il y a 1 semaine, 3 jours)

Est-ce qu'on a aussi le droit à justement ne pas avoir une garde-robe réfléchie ?

Je crois que comme pour tout, il y a un juste milieu entre "garde-robe débordante, trop pleine et dont ne porte que 20%" et la fameuse "garde-robe capsule comprenant 3 tops, 3 chemisiers, 2 pulls, 2 jupes, 2 pantalons" non ?

Je comprends très bien la démarche réflexive autour de la sur-consommation. J'y adhère même à 100%. En couture, comme dans tout. Mais tout ce que je lis / vois depuis plusieurs mois m'amène à penser qu'on va vers l'autre extrême. Après avoir passer des années à faire des séances shopping chaque weekend, aujourd'hui, tout prône un minimum, dont toutes les pièces sont obligatoirement cohérentes entre elles, l'ensemble faisant des tenues toutes interchangeables (mais finalement toutes semblables non ?). Oui, moi je trouve qu'on passe d'un extrême à l'autre.

Ici, nous parlons couture. Donc mode. Mais aussi économie, écologie, psychologie, image de soi, image des autres... Est-ce qu'on oublierait pas tout simplement le pan "loisir" de la couture ? En loisir ne se doit pas d'être efficace, cohérent, économique (ça se saurait si le parachute ou le scrap était une activité économique...) ... Il se doit d'être plaisir et évasion.
Et ça, ça me semble un peu incompatible avec la garde-robe capsule.

Qu'est-ce qu'on fait quand on a fini de coudre sa garde-robe capsule ?
Perso, vu ma vitesse et mon côté ultra-débutant, je ne suis pas concernée. Mais quand je vois la technicité et l'expérience d'un bon nombre d'entre nous ici, je me dis qu'il doit vous falloir à peine quelques semaines pour la coudre cette garde-robe capsule. Et ensuite, vous faites quoi de vos loisirs ? Vous passez à la randonnée (qui me semble en effet un poil plus économique... quoique, pas si on va randonner en Mongolie) ?

Dans le pan "loisir" de la couture, il y a simplement le côté "coudre" non ? Passer quelques heures à réfléchir, assembler, peiner sur sa machine (oui, ça en fait partie) pour finir par sortir (ou pas d'ailleurs) un vêtement pour soi ou pour un autre ? Apprendre de nouvelles techniques ? Se confronter à de nouveaux tissus ? On peut le faire sur les quelques pièces d'une garde-robe capsule, réfléchie, construite ? On va être vite limité.

J'ai peut-être un vécu particulier. Pendant des années, j'ai eu cette fameuse garde-robe capsule. Et quand je dis pendant des années, ça se chiffre en plusieurs décennies.
Pas vraiment par choix. Pas parce que c'était à la mode.
Non. Parce que je n'aime pas l'idée de dépenser mes sous dans des fringues de mauvaise qualité. Parce que je ne trouve jamais en magasin ce qui me plait (il m'est arrivé plus qu'à mon tour de passer des heures à chercher juste une pièce et de ne jamais la trouver). Parce que je déteste par dessous tout le shopping (voir raisons précédentes surement).
Donc depuis des années, dans mon dressing, j'ai 2 paires de jeans, 2 jupes, 2/3 robes, 3 pulls, 3 sweats, 1 ou 2 gilets et quelques chemisiers / blouses.
Et je me suis mise à la couture. Et j'ai bien l'intention de changer ça.

J'ai envie enfin d'avoir quelques pièces plaisir, avec le petit truc différent, en plus (marre de la jupe noire de mon armoire).
J'ai aussi envie d'apprendre, d'avancer en couture. Et ça ça passe peut-être par des coutures que je ne porterai pas beaucoup, voire qui ne m'iront pas. Et je le sais.
J'ai envie de remplir mon dressing.
J'ai envie d'avoir la possibilité de ne pas porter mon style habituel le jour où ça me prend. De justement pouvoir surprendre / me surprendre avec une tenue différente.

Et tout ça, ça n'empêche pas de réfléchir.
Je déplore en particulier grandement que la mode actuelle ne tienne pas compte autant que j'aimerai des changements de saison. Je travaille en partie dehors. Je passe au minimum 1 heure chaque jour, voire plus, dehors, plantée debout comme un piquet. Parfois par -5°. Où sont les manches longues sur les robes actuelles ? Où sont les tissus vraiment chauds dans nos magasins ? Le mien aligne des dizaines de mètres de cotonnade, et à peine 3 m de polaire et sweat. Donc je ne couds pas de vêtements d'hiver.

Je ne dénigre rien ici. Ni un choix, ni une ligne éditoriale, ni la mode, ni une garde-robe réfléchie.

Je plaide pour l'équilibre et le plaisir.

Et surtout, j'aimerai qu'on n'oublie pas qu'une marque, quelqu'elle soit, a toujours un objectif : vendre le plus possible. Sa ligne directrice, ça reste ça : vendre. Cela n'est pas forcément incompatible avec l'éthique et la réflexion, mais ça reste tout de même son point principal. Une marque ne cherche pas à nous rendre service ou à faire du bien à notre portemonnaie, quoi qu'on puisse en espérer.

Dernier point : j'aime l'idée que sur un forum les idées se confrontent. Qu'il soit le lieu d'un débat.
N'est-ce pas le sens premier du mot "forum" ?

Selenz (il y a 1 semaine, 3 jours)

@anne2b : je me suis apercue en te relisant que ma phrase n'était pas claire : je ne pense pas qu'un quart de tests non concluants soit une proportion importante, je pense par contre que ne pas réussir à tous les coups est quelque chose d'important pour savoir dans quelle direction avancer. 1/4, en réalité, je trouve ca plutôt bien !

@Christineayze, je te trouve toi-même bien agressive alors qu'on a créé un sujet exprès pour la discussion... Non, personne n'a de mal à supporter la critique, mais certains peuvent trouver que rencontrer les mêmes critiques "a priori" sur le livre de Deer&Doe à chaque fois qu'il est mentionné devient pénible à force. Si tu as du mal avec le concept, d'accord. Quand on n'aime pas un patron, en général on le dit. D'ailleurs, as-tu lu le livre ? Ou essayé une autre méthode ?

@mathilde je crois que j'ai trouvé les articles dont tu parles, merci. J'ajoute un lien vers le blog.

Selenz (il y a 1 semaine, 3 jours)

@Enge-Créations : mais on ne parle pas de garde-robe capsule là... On parle juste de faire en sorte d'avoir une sorte de cohérence de fond.

Tu te verrais jeter l'intégralité de ton placard capsule ? Repartir avec uniquement des cousettes "plaisir" faites de robes de soirée jaunes ou vertes, de jupes à volants ultra-longues et de vestes en wax ? Non (je suppose). Donc tu tends déjà vers le juste milieu, tu pars juste de l'autre sens.

Je ne sais plus où j'avais lu qu'on a envie (et besoin) de pièces fortes, mais qu'il ne faut pas avoir que ca non plus car c'est le clash assuré au bout d'un moment :)

Par contre, je te rejoins sur les tissus d'hiver. Je vis à Paris donc j'ai vraiment une offre gigantesque sous la main (et je passe peu de temps dehors, donc je préfère les superpositions pour m'adapter aux éléments), mais ca peut être compliqué de trouver des lainages sympa dans des enseignes plus petites.

Pour le dernier point, évidemment que D&D n'est pas une oeuvre de charité, et il y a plein d'autres pistes de réflexion sur le net qui peuvent aborder le même cheminement;  j'essaie de les recenser, si tu as des adresses je suis preneuse :)

anne2b (il y a 1 semaine, 3 jours)

Enge-Créations bien sûr qu'on a le droit d'avoir une garde-robe non réfléchie, comme on peut s'habiller en princesse, en plombier, en ce qu'on veut et c'est pour ça qu'on coud. Mais comme le temps n'est pas forcément extensible et que comme moi (et toi) on déteste faire les magasins et que malgré tout, on doit s'habiller un peu pas trop moche et pas trop pareil pour aller travailler, on revient vers ses fringues préférées, celles qui permettent d'endurer les heures de froid, les activités diverses dans la journée, de se sentir plutôt jolie et à l'aise. Et de temps en temps, on se lâche, on expérimente un grand truc et si on rate, tant pis, il y a bien une copine que ça tentera. Je n'ai pas envie qu'on me dise comment faire mais j'ai aussi de l'expérience et je n'aime pas accumuler. Je trouve ta formule équilibre et plaisir parfaite.

mahault (il y a 1 semaine, 3 jours)

Vous avez de la chance, d'avoir des copines à vos mensurations, prêtes à reprendre ce qui ne vous va pas... Je suis (très) obèse, et mes copines pas du tout. Donc mes cousettes ratées / qui ne me vont pas, elles ne vont à personne (idem pour le tricot, mais on peut défaire). Perte sèche donc.

Je ne suis pas la bonne cliente pour le bouquin de D&D : déjà je ne rentre pas dans leur panel de taille. Ensuite, payer le bouquin + l'impression des patrons, niet. C'est l'un ou l'autre, mais là j'aurais l'impression de me faire avoir. J'ai également trouvé le bouquin terne et triste, j'aime la couleur et les motifs, même à petites doses... Mon but n'est pas d'avoir une garde-robe capsule, mais que toutes mes fringues tiennent sur une douzaine de cintres et dans ma commode. Plus de temps, plus de place pour le reste, après ! Bon, dans les faits, j'ai déjà ce type de vêtements : j'ai une coupe de jupe que j'aime et que j'ai cousue 6 fois cette année (trois pour l'été, trois pour l'hiver). Reste à trouve un tee-shirt, un pantalon, une veste, une robe, un pyjama, une nuisette, un débardeur, une culotte, un soutien-gorge, des chaussettes de mi-saison (mes chaussettes d'hiver sont tricotées main), un trench. 

latelierdaudile (il y a 1 semaine, 3 jours)

Personnellement, j'ai aussi peur que la couture sur internet ne tende à s'uniformiser vers le gris, le noir, le beige. Au revoir les couleurs sur les blogs à la mode. Mais il ne s'agirait que des blogs à la mode.

Pour ma méthode de couture, je porte toujours ce que je couds. 100% de ce que je me couds est porté ou en cours de réparation. Pour autant, je ne m'habille pas avec du noir. Et ces pièces ne font même pas partie de mon dressing. Je ne ressemble pas non plus à un clown et je suis pauvre en pièces hivernales. J'ai d'ailleurs investis dans le gilet de les patronnes qui vient de sortir. Mais je réfléchis mille an avant de coudre et surtout, je couds une tenue complète. ainsi, je suis sûre de la porter et de façon harmonieuse. De plus, j'attend que les tissus choisis soient un coup de coeur réfléchis. Je les aiment et ne les achète que si je n'en imagine plus aucun autre à la place. Et il se passe parfois des heureux hasard comme ma robe myosotis bleu art déco qui se marie magnifiquement bien avec un manteau rouge pétant. Ou ma robe réglisse cousue dans un tissu poissons de chez Amandine Cha qui va aussi très bien avec ce même manteau rouge. 

Le livre de Deer and Doe est très bien mais je ne me vois pas investir dans 30 euros + autant pour imprimer des PDF. Si on me l'offre, je veux bien imprimer les patrons. Mais une jolie blouse, ils ont la datura. Si on enlève le col Claudine, elle est un bon basique, et une jolie chemise, ils en ont aussi, leurs pantalons sont de très bon basiques aussi. Je compte me recoudre un safran bleu dans une autre vie et je porte toutes les semaines mon pantalon narcisse kaki qui va aussi à merveille avec mon manteau rouge pétant haha. Seul mon pantalon jaune pétant ne va pas avec ce manteau rouge. Donc je pense que finalement, quand on réfléchit et qu'on prend le temps de ses coups de coeurs, qu'on prend le temps de faire une introspection sur soit même, on peut se passer de ce genre de livres. Mais on n'a pas tous le temps de faire la paix avec soi et ce genre de livre est alors une aubaine, une ligne directrice. Et pour finir, on peut avoir une garde robe minimaliste et ultra coloré. J'ai 2 robes, et 2 tenues pantalons. Toutes colorées. Et toutes interchangeables. Mais certaines couleurs sont des faux-unis. Le kaki, les tissus tartans beige, le bleu marine. Tout dépend de son niveau de tolérance personnelle. Ne pas se sentir déguisée, c'est ce qui compte. Et j'ai vraiment peur de voir disparaître des coutures colorées d'internet qui est une source d'inspiration quand je vois tous les livres sur le minimalistes qui finalement prônent tous le noir/gris/blanc. Je suis la preuve qu'on peut être minimalistes avec des couleurs. Et des pièces assez surprenantes. Alors je pense que beaucoup ici ont peur. De voir la communauté s'uniformiser. Mais nous restons toutes/tous des être humains et il s'agit de notre loisir. Notre soupape. Donc au final, je ne m'inquiète pas trop. Quand l'effet de mode sera passé, les vraies valeurs resurgiront. J'ai appris la couture avec des personnes beaucoup plus âgées que moi. Elles auraient toutes pu être ma mère ! Et toutes ces femmes cousaient des vêtement que moi, je ne porterais jamais (sauf une, je les lui auraient volé haha un modèle pour moi, bref) mais aucune ne cousais sous la contrainte autre que son corps et son plaisir. J'ai mis du temps à le comprendre mais finalement, sur internet, on couds pour nous et certaines pour avoir des "j'aime". Mais ces femmes n'avaient pas internet. Elles cousaient pour elles. POINT. Donc j'ai peur de l'uniformisation des blogs. Mais si c'est le cas, ces personnes sont trop influencées par internet. Mais, la couture appelle le plaisir donc même malgré une uniformisation, elles vont forcément passer à autre chose. Sauf si c'est vraiment elles. Et je rage devant ce livre qui ne s'adresse pas à moi. Car j'adore Deer and Doe et là, elles ont créé un ivre. J'en rêvais. Mais je ne l'achèterais pas car pas pour moi. Elles y ont mis des patrons. TOUS PDF. Je me sens exclue. Je me sens contrainte de passer mon chemin comme beaucoup d'entre vous. Comme s'il existait une sorte de discrimination PDF/POCHETTE. Mais au fond, les créateurs font toujours de leur mieux. Et on ne peut pas contenter tout le monde. Donc je me prépare à voir une blogosphère couture noire/griseetblanche cet hiver puis revenir à de jolies couleurs quand l'effet de mode sera retombé. Car pour moi, le minimalisme est un art de vivre. Tout le monde ne peut pas en être heureux. 

Je fais des machines de linge par ensembles donc je n'interchange jamais mes pièces mais ce sont des ensembles doudous. Je les aiment et je suis bien dedans. C'est comme ça que je marche et on est toutes différentes. Donc je pense que finalement, ce débat existe car certaines fan de Deer and Doe se sentent exclues et d'autres ont peur de voir les couleurs et vêtement avec un style marqué disparaître...Pour les premières, c'est comme ça, nous n'étions pas la cible et il faut faire avec. C'est dur, je sais. Pour les autres, continuez à coudre et encouragez les personnes qui cousent ce que vous aimez :) dites leurs et ça les motivera aussi à ne pas moutonner :) Car si vous ne leurs dites pas, elles ne le sauront jamais et pourraient abandonner l'idée de blogger et laisser la part belle à ces blogueuses aux 40 commentaires par articles. Point de jalousie ici, j'en ai zéro moi. Mais je blog pour moi avant tout. Pour avoir un endroit qui regroupe tout. Donc même sans aucun commentaire, je continuerais. Néanmoins, vous n'êtes pas toutes comme moi. Heureusement. Alors soutenons celles dont on aime le travail (malgré là piètre qualité des photos, le peu de texte, etc)

latelierdaudile (il y a 1 semaine, 3 jours)

Ah merci ! Je vais regarder ça.Je te tiens au courant via "contacter" dans ton profil pour laisser cette discussion, suivre son  cours. :)

Selenz (il y a 1 semaine, 3 jours)

Je suis un peu étonnée de voir qu'il y a _encore_ focalisation sur les patrons du livre de Deer&Doe... Ce n'est pas un livre de patrons, même s'il y en a dedans, c'est une méthode, avec des basiques pour se faire la main si on n'a pas de patrons chez soi.

En plus, les blancs/gris/beiges des photos, je les vois un peu comme des dessins techniques, c'est à moi de mettre les tissus dont j'ai envie dessus... Sinon oui, en effet, moi ca ne me va pas du tout non plus ! :) J'aime bien les motifs (trop), les couleurs (visiblement pas tellement en harmonie), les coupes qui changent... un peu et je tombe vite dans l'extrême. Je n'ai pas l'intention de laisser tomber l'expérimentation des techniques de couture, mais j'ai aussi envie de porter ce que je couds, et parfois c'est difficile ! Pour l'instant, je pense que sur mes dernières réalisations, à part des valeurs très sûres (une jupe noire, un t-shirt...) je n'arrive pas à porter grand-chose, j'aimerais bien avoir quelques pistes pour améliorer les choses, et c'est pour ca que je m'intéresse à cette notion de "garde-robe réfléchie" (et pas capsule, parce que je me fiche qu'il y ait 80 pièces dans ma penderie si je les porte toutes et avec plaisir).

 

nanomag (il y a 1 semaine, 3 jours)

Du coup selenz , je vois ton post ici :) hi hi c'est effectivement en lien avec celui que j'ai créé ici. Voici ma réflexion générale :

Cela fait depuis 2015 que je réfléchi à ce que je couds et à ce que je porte de façon globale et non pas pièce par pièce, je vous avoue sans honte que je n'ai pas trouvé de méthode magique :D pourtant j'ai beaucoup lu et expérimenté depuis.

Pourquoi j'y réfléchis ? Parce que il y a des matins où ça me prenait 20 minutes à trouver une tenue. ça m'est arrivé de me changer 3 fois et d'arriver en retard. Je trouve ça ridicule et j'apprécie d'avoir le temps de me maquiller ou de choisir un bijou ou simplement de boire tranquillement et lentement mon café

Parce que j'ai pleuré en 2014 devant le documentaire de sweat shop et que je suis convaincue que les modèles économiques des magasins de vêtements et notre relation aux vêtements de façon général doit changer.

Pourquoi c'est le bazar dans mon placard ? Je ne suis pas une accroc au shopping (je ne l'est jamais été) Je trouve des vêtements qui me vont que dans certaines enseignes. Je prends soin de mes affaires, elles durent longtemps. J'aime la mode, les défilés, les jolies fringues. J'aime l'originalité, voire l'excentricité, les motifs, rayures, les graphismes etc... et j'aime les couleurs aussi. Avant la réflexion, je ne pensais pas avoir un style particulier, j'ai été légèrement "hippie" (on dirait boho, bohème maintenant) étant étudiante et pendant cinq ou six après, ces fringues ont progressivement disparu au fur et à mesure de mes achats/donations bien avant. Je fais les lessives une fois par semaine et certains week-ends je ne suis pas chez moi. J'ai toujours trié, depuis que je suis enfant, c'est une habitude, deux à trois fois par an, je trie et donne.

Donc ça donne environ 200 fringues, des vêtements que je ne porte pas mais que je trouve beaux, des vêtements que j'enfile puis que je quitte parce qu'il y a quelque chose qui cloche, des vêtements que je ne porte pas parce qu'ils vont avec le haut/bas/gilet rouge/marron/vert uniquement et que ce dernier est au sale, ou pire parce que j'ai enfilé 3 bas et que rien ne semble aller avec ce fichu haut... des vêtements que j'adore et que je porte jusqu'à l'usure visible

Qu'est ce qui n'a pas marché ou qui ne m'a pas plu ?

- Acheter du tissu uni et penser que je pourrais me coudre des basiques qui me plaisent. Je prends du plaisir à coudre quelque chose d'unique et qui m'ira. Je ne suis pas assez expérimenté pour coudre un tee shirt en 1h, je n'ai encore trouvé de patron parfait pour moi pour un tee par exemple (dans mon stock)

- Acheter des basiques, pour contre balancer mon placard plein de couleurs, j'ai acheté 4 tee shirts à manches longues ou manches 3/4, gris, bleu marine, noir... il y a 2-3 années quand ils sont sous un pull ok pas de pb, mais selon ce que je mets, bonjour tristesse, en tout cas ça ne me correspond pas vraiment et ne me mets pas en joie :)

- Le challenge garde robe capsule de Clo's 2017, avoir une pièce de chaque type, quelle riche idée :/ je n'étais pas très partante pour un short vu que je n'en porte pas mais j'en ai fait un pyjama. je me suis retrouvée en juin, plus obnubilé à trouver un patron et un tissu que j'avais déjà pour avoir le temps de coudre en 1 mois, plutôt que de réfléchir à comment j'allais porter ce vêtement et si j'en avais vraiment besoin ?? et j'ai abandonné en juin

- Prendre en exemple les capsules que l'on voit en photo ou les youtubeuses minimalistes et... et  les copier. Effectivement, c'est bien plus facile quand on choisit du beige, gris et noir et un peu de couleur de votre choix pour le fun. Mais il y a de fortes chances que d'une ça ne vous aille pas et que de deux vous n'aimiez pas réellement. En faisant le compte de ce que je portais comme couleur, le noir est la couleur que je porte le moins, inutile d'essayer de faire une capsule avec :D

- Le challenge 10/10, j'en ai eu marre au bout de 4 jours

Et maintenant ?

Entre les achats, les tris et ce que j'ai donné, mon placard a réduit de 5-10% environ. Je vise environ 120, ça me semble raisonnable, cela se fera en plusieurs années, décennies :D Ce n'est pas minimaliste et ce n'est pas mon intention de l'être.

Me prendre en photo le matin avant de partir m'a aidé à mettre des mots sur mon style et ce que j'aime + à savoir ce que je porte le plus (ça peut sembler bête mais c'est enrichissant et pas besoin de le partager hein, c'est juste pour soi)

Je vais encore tâtonner et faire des erreurs car je veux essayer de nouvelles formes, de nouvelles silhouettes pour sortir un peu de ma zone de confort et voir si ça me va ou pas

Utiliser une même méthode plusieurs fois ne marche pas à tous les coups, je vous spoile mon prochain article de blog mais la mini-capsule automne-hiver, mi saison, whatever... n'est pas au rendez-vous, enfin y'a de gros risques qu'elle n'y soit pas :)

J'essaye de fonctionner par petits groupes de vêtements et pas pour l'entièreté de mon placard, toutes saisons confondues, sinon je perdrais la tête.

Mon stock de tissu est tout aussi coloré et hétérogène, (et bien rempli) et je me fais plaisir à coudre des modèles dont la couleur ne m'ira pas forcément super bien au teint mais qui me plait quand même

Je lis les méthodes que l'on trouve un peu partout et me fait ma propre opinion, mon propre mix en prenant 0, 1 ou plusieurs aspects de chacune. Par exemple, la définition du style selon le livre "How to get dressed" de Alisson Freer additioné au chapitre similaire de The Curated Closet d'Anushka Rees est vraiment bien. Dans le groupe fb capsule où je suis, les filles disent "moi mon style c'est cool chic", "moi c'est boho", "moi c'est chic, glam" ... cool chic je ne vois même pas ce que c'est XD et le mien après x mois d'affinage, c'est "confortable, avec une touche de féminité ou d'originalité, coloré et fun et surtout qui me soutient face à la météo" cheeky

Qu'est ce que je pense de Dressed : 

Je trouve que les modèles sont basiques, je ne sais pas quels tissus sont recommandés, mais à mon humble avis, c'est assez casual, et cela peut correspondre au style de certaines. Mais celles qui testeront juste comme ça sans se poser de questions sur le style, ce seront probablement des vêtements qui seront utilisés pour rester chez soi.

Je trouve plus pertinent un livre complet sur une méthode, plutôt qu'un mix entre méthode + patrons. Si ce concept était important pour la marque, si c'était dans son identité, le livre aurait pu contenir maintes exemples avec les patrons existants déjà sortis et sortir à coté un kit débutant avec un package des 9 patrons. Dans le prix affiché, je ne perçois pas le prix des patrons et le prix de la méthode, quel ratio ? et du coup ça m'interroge sur la qualité de l'un ou de l'autre.

De cette interrogation, j'attends de voir le sommaire de Dressed... et je comparerais avec d'autres méthodes, DYT, Kibbe, CuratedCloset, Flora Douville. Pour le moment, mon top 1 revient à The Curated Closet qui aborde tous les sujets sans énoncer de règles strictes contrairement aux autres, ni sur le style, ni sur la morphologie, ni sur les couleurs, etc... c'est libre et à la fois inspirant, très malin et bien fait :)

NinaNonna (il y a 1 semaine, 2 jours)

J'aime bien Deer and doe, j'ai réalisé plusieurs patrons bien que je n'aie pas la silhouette "sablier" de leur cible...Je suis un peu mitigée sur le livre, que je feuilleterai si j'en ai l'occasion, mais je ne pense pas l'acheter..Je suis assez dubitative sur les modèles très neutres en couleur, et un peu tristoune (pour moi)...Dubitative aussi sur tous les concepts qui fleurissent partout de rationalisation de garde robe/capsule/ménage dans la penderie, avec les piles à donner, à jeter...Perso, ça me stresse winkJe suis comme tout le monde, avec sûrement trop de fringues dans mes placards, des coup de coeur jamais mis et des harmonies de couleurs hasardeuses, mais je me rends compte que ces injonctions ont pour résultat de me faire culpabiliser (je parle pour moi) et de me mettre (encore) la pression ! Je reconnais que je bave devant des photos de penderies harmonieusement coordonnées mais je sais aussi que ça ne me correspond pas vraiment. Moi j'aime la couleur, les imprimés, je sais que ma silhouette en H réclame des tissus structurés mais ce n'est pas ce que j'aime...Alors pour moi, la couture est un plaisir et je ne veux pas que ça soit une contrainte. Mais je comprends parfaitement que quelqu'un qui a d'autres goûts et contraintes que les miens se retrouve dans une organisation plus rationelle ! Chacun son truc wink

J'ai lu récemment un article de Julien Scavini (juré de Cousu main) sur son blog qui m'a bien parlé..Même s'il parle de garde-robe masculine, et pas de couture, j'ai trouvé ses réflexions assez pertinentes

https://stiff-collar.com/2019/11/18/basique-ultime/

Selenz (il y a 1 semaine, 2 jours)

@nanomag merci beaucoup pour ton retour :) Ca donne vraiment matière à réfléchir. Je crois que je vais d'ores et déjà adopter l'idée de la photo tous les matins, c'est un excellent point de départ je trouve.

J'ai ajouté une mention de The Curated Closet ainsi qu'un lien vers ton post tout en haut. A propos de CuratedCloset, j'ai vu qu'il existait aussi un handbook associé, est-ce utile ?

@NinaNonna : merci pour le lien ! Je trouve le terme de "fond de garde-robe" très juste. Une sorte de socle sur lequel on peut mettre en valeur des pièces fortes en somme.