Création, remède à la consommation?

Discussions

Défi "réduis ton stock": présentation et bla bla

Retour aux forums

Zabounette (il y a 5 mois, 2 semaines)

Je n'ai pas tenu mon score à jour ici mais je l'ai fait sur un papier. C'était relativement facile car j'ai très peu cousu en 2018, mais grâce au défi "rien de neuf en 2018" de l'ONG Zero Waste France, j'ai aussi très peu acheté, et uniquement de l'occasion d'où :

-entrée : 5,5

-sortie : 11

D'où un total de -5,5 assez modeste mais déjà encourageant. J'espère quand même coudre un peu plus cette année, mais c'est compliqué car je suis enceinte et les coupons que j'ai en stock sont plutôt pour des vêtements pour moi. Bon, j'exagère un peu, mon copain attend un tee shirt pour lequel j'ai le tissu depuis 2016, il va peut être enfin y a voir droit !

Bref, d'un côté j'ai l'impression que le défi a un peu ralenti mon rythme de couture, mais ce n'est pas plus mal vu l'état de mon dressing, je ne crois pas avoir réellement besoin de grand chose, ça permet aussi de mieux cibler ce que je coud.

Althea (il y a 5 mois, 2 semaines)

J'ai suivi de loin l'édition 2018 sans vraiment prendre de notes. Mais cette année, la pression du placard déjà bien rempli se fait sentir (et CherEtTendre se plaint de ne rien pouvoir me ramener de voyage, ni joli écheveau, ni petit coupon car il y a déjà beaucoup).

Je teste une nouvelle manière de gérer mes projets coutures afin de concrétiser davantage mes idées : afficher les projets au mur, histoire de rester focus (avant je laissais les tissus que je voulais coudre sortis, mais ça augmentait le bazar sur ma table de couture…). C'est juste une demi-feuille par projet avec le modèle et les échantillons de tissus, mais j'ai espoir que ça tue l'inertie liée au paradoxe du choix tout en me permettant d'avoir plusieurs projets en parallèle (5 pour l'instant, j'espère tomber à 4 puis 3), pour pouvoir avancer sur celui qui me botte le plus en fonction de l'humeur et de l'énergie du moment.

Pour que ça marche, je pense faire un suivi plus poussé de mes réflexions & avancées sur les projets dans un carnet couture, afin de pouvoir reprendre plus facilement. Pour l'instant, j'ai plutôt un carnet d'inspirations / envies qui ne fait que multiplier les possibilités ! Le carnet de suivi va bien m'aider à compter les métres ;)

Par ailleurs, j'ai trouvé cette série de postes en anglais sur le sujet : https://thecraftsessions.com/stash-less pour ceux/celles que cela intéresse.

Liseli (il y a 5 mois, 2 semaines)

@Althea: la stratégie de ton homme est géniale! Se plaindre qu'il ne peut pas te ramener du tissu ou de la laine parce que tu en as déjà trop... très malin! Je vais faire en sorte que le mien ne tombe pas sur cette discussion ;-)

missumlaut-Kikoo (il y a 5 mois, 2 semaines)

C'est  bien, je vois qu'on a affaire à des gens sérieux. Qui cousent et tricotent sagement pour s'habiller en respectant la planète. J'approuve quelque part, en me sentant même un peu débile/honteuse avec mes  viscoses de celluloses incontrôlées.  Bon, et la composante du plaisir ? Le tripotage sensuel des étoffes, l'envie de se défouler d'une semaine de m...en faisant du shopping. Sans se faire jeter par une vendeuse méprisante parce que la taille de vos fesses ne correspond pas au standard ou que la couleur de l'année c'est une subtile nuance de kaki-mauve qui fait un teint d'enfer même à un zombie. Se rouler les mains dans la soie comme on avalerait un presque raisonnable croissant suivi d'un déraisonnable éclair au café.  Et rêver, rêver d'un vêtement  qui vous ressemble, d'une seconde peau enfin meilleure. Rêver d'être enfin "comme tout le monde" tout en étant vraiment soi. Le jean parfait est je crois ce qui cristallise le mieux ce fantasme.

En fait, la bonne philo ça serait : n'empilez pas si ça vous embarrasse, moralement ou physiquement. Si ça vous empêche de créer : en empiétant sur l'espace dévolu à la couture par exemple. Mais aussi en grignotant le budget de loisir/ vêtement. Ou le temps, à cause de celui passé en shopping ou à retrouver une pièce déterminée dans le stock ou à hésiter entre choux vert et vert chou.

Je trouve qu'Althea est dans une  bonne méthode pour elle,  c'est ça qui compte.

J'ai  suivi et apprécié deux  ou trois posts interminables  sur  pattern review. Je trouve que les  titres en sont significatifs :

Le jeûne tissu

Déstockage et acquisitions bien pensées

Coudre 50 yards dans l'année

(non, je n'ai vu nulle part de bonne résolution passer au système métrique)...

La bonne nouvelle c'est que le jeûne comme la boulimie de tissu n'ont guère de risque pour la santé physique.

Comme les mesures du corps qui sont si personnelles,  par la gestion des "biens" la couture reflète ce qu'on est (ou aimerait être, c'est du même tonneau).

Alors que vous soyez adepte de la méthode Kanban (zero stock, zero délai et zéro défaut) , une sentimentale qui s'attendrit sur le pilou  à fleurs rose  de  grand-mère ou l'imprimé exotique rapporté d'un voyage à Niort, une active organisée qui fait ses courses pour l'année avec une  liste de projets (qu'elle perdra, c'est sûr) ou une accumulatrice névrotique de chutes (mais, au moins je sort les poubelles) je  vous souhaite une année avec  un stock  parfaitement ajusté, à vôtre mesure. Et une créativité au  top pour l'utiliser.

Et si on ouvrait un autre post pour évoquer le phénomène des coupons-trésor et de ce qui  bloque pour les utiliser ? Je pense qu'avec des photos, ça  serait interessant. Le phénomène des monstres ou  affreux  petits canards peut être évoqué aussi.

Bon à part ça, les choses  commencés en 2018 et que je  termine ce mois, je les compte comment ? Et les métrages d'utilitaires ie entoilages et tissus pour toiles ?

 

 

Tita (il y a 5 mois, 2 semaines)

@missumlaut-Kikoo : je me reconnais tellement dans ce que tu dis dans ton 1er paragraphe !

Ptite confession : je me suis rendue compte il n'y a pas longtemps que beaucoup de moments de ma vie étaient liés dans ma mémoire au toucher du tissu. J'ai des souvenirs très nets de mes visites chez le marchand de tissus du coin avec ma grand-mère quand j'étais encore en maternelle. Aujourd'hui, je suis capable d'associer mes souvenirs avec le type de tissu que je portais, alors que je peux très bien avoir oublié de quel vêtement il s'agissait. Et c'est pareil pour beaucoup de mes petits rituels de vie : la journée de boulot qui débute et s'achève en hiver par le toucher de la doublure en soie du manteau, la grande étole en coton utilisée à la bibliothèque, etc. 

Ca vous le fait aussi ou je suis juste bizarre laugh ?

En tout cas, c'est vraiment une des choses que j'ai redécouvertes en apprenant à coudre : le plaisir de toucher des belles matières. Le prêt-à-porter nous a vraiment coupés de ça, je trouve (en tout cas dans les marques qui sont à ma portée). 

 

Tita (il y a 5 mois, 2 semaines)

Je suis pour le fil sur les coupons-trésors, ne serait-ce que pour me forcer à faire un inventaire !

Zabounette (il y a 5 mois, 2 semaines)

Salut Missumlaut

Ton post fait résonner en moi un truc assez fort et me fait réaliser que je ne suis peut être pas la seule à rester bien à à la surface des choses quand je poste sur un forum de couture…Je suppose que je suis dans cette catégorie que tu décris « des gens sérieux qui cousent et tricotent sagement pour s'habiller en respectant la planète » et pourtant je ne m’y reconnais pas...parce que je ne me fais aucune illusion sur l’impact positif sur la planète que pourrait avoir le simple fait de m’habiller...ni d’aucune autre de mes actions d’ailleurs (me nourrir, me déplacer, améliorer ma maison, et même dans mon cas actuel, rajouter un nouvel être humain sur Terre). Ça fait un moment que je ne crois plus aux solutions individuelles, ni même aux solutions tout court d’ailleurs.

Du coup pourquoi je fais quand même ces trucs là ? (coudre « responsable », manger bio, le zéro déchet, ne plus prendre l’avion…). Pas parce que ça me fait me sentir mieux ou parce que j’ai l’impression que ça va changer quoi que ce soit aux bouleversements qui s’annoncent. Juste parce que je suis devenue incapable de faire autrement. Même si j’admire les tissus au magasin, je n’arrive plus à retirer du plaisir à l’idée d’en acheter parce que je pense tout de suite au coût écologique et social de la chose (l'abus de documentaire écolo-déprimant n'aide pas)

Finalement mon problème en couture maintenant, c’est comment retrouver le plaisir de coudre et rêver comme tu dis, quand la couture ne me permet plus de m’évader vraiment à cause de tout ce qui s’y rattache (le trop plein de vêtements partout dans le monde, le gaspillage des ressources, l’exploitation des humains et même jusqu’à la consommation électrique de ma machine et du fer qui me culpabilise ! )

missumlaut-Kikoo (il y a 5 mois, 2 semaines)

Zabounette : en plus du petit, c'est comme si tu portais le poids du monde...Est-ce que ça ne fait pas une charge trop lourde ? Je blaguais un peu, les catégories n'existent pas "en vrai". Il y a des tendances.  Est-ce que tu aurais du plaisir à coudre à la main, à broder peut-être ? À recycler des vêtements de belles matières (pour les enfants par exemple), ce qui est une façon de donner une nouvelle vie aux choses et donner aux petits le goût de la qualité.  À trouver des astuces pour transformer les vêtements -genre pour adapter à la grossesse- avec élégance ? Bref, rester dans tes valeurs, qui sont toi. À la couture se rattachent aussi des souvenirs d'enfance, en bien ou moins  d'ailleurs, et la capacité à se projeter  dans le futur, puisqu'on pense en terme de projet -même si pour raisons variables, certains de ces projets  restent en l'air ! Si tu peux avoir un impact positif sur toi-même, est-ce que ça ne fait pas une petite goutte dans la noirceur des choses ?

PetitRadis (il y a 5 mois, 2 semaines)

Je suis également pour le fil sur les coupons trésor… J'en ai quelques-uns qui sont tellement précieux que je n'ose pas couper dedans. Pourtant je les vois bien dans telle blouse ou telle robe...

Grenadine C (il y a 5 mois, 1 semaine)

La discussion pour les coupons trésor est ouverte mesdames ;)

Liseli (il y a 5 mois, 1 semaine)

Merci Grenadine C! C'est marrant cette discussion!

De mon côté, j'ai pas vraiment de tissu "précieux" car je considère que quel que soit le bout de tissu, il ne sert à rien dans une boîte où il va finir par s'abimer. J'ai plutôt quelques coupons que j'aimerais vraiment faire sortir de ladite boîte.

J'avais un compte Trello durant ma thèse et j'ai fini par l'utiliser pour classer mes coupons en fin d'année passée. J'ai pris en photo chaque tissu, noté sa taille, composition, éventuelle élasticité, provenance. J'ai ensuite classé les tissus en quatre listes: "tissus fins", "tissus moyen", "tissus épais" (tous chaîne et trame) et "jersey/autre". Les tissus sont classés dedans par ordre décroissant d'importance d'utilisation (le plus urgent sur le dessus). Je dois maintenant trouver une solution optimale pour répertorier mes patrons.

Depuis que j'ai fait ce travail, contrairement à pas mal ici, ça m'a fait déculpabiliser sur la taille de mon stock, et puis ça m'a permis de mieux voir ce qu'il y avait dedans et ce que je voulais vraiment coudre et j'ai donc sacrément avancé dans les coupons.

Je vais peut-être tout de même faire une liste publique pour pouvoir me donner un coup de pied aux fesses, à voir.

Selenz (il y a 5 mois)

J'avais créé un compte trello précisément pour faire ca... Il faudrait que je me lance, au moins pour une partie du stock. De toute facon, tout remuer régulièrement est bon pour ma mémoire et pour l'état des tissus !

C'est un énorme travail n'empêche. Ca t'a pris combien de temps de tout inventorier ?

Liseli (il y a 5 mois)

@Selenz: je dirais que le temps que ça va te prendre dépend beaucoup de la taille de ton stock! Moi j'avais 120m à l'arrondi, quasi que des coupons de 2m ou plus, tous bien pliés. J'ai 42 coupons et j'ai fait ça sur une journée, entre d'autres activités.

NB: si tu veux que ça serve vraiment, note la largeur de ton tissu, pas seulement la longueur... Dans le tas, j'ai du tissu de 90cm de large et du tissu de 175cm de large!

Selenz (il y a 5 mois)

Merci pour le conseil :)

Je vais commencer par un tiroir et voir ce que ca donne...

Je crois que j'ai un peu peur de mesurer l'ampleur du désastre :D

wilona (il y a 4 mois, 3 semaines)

Pour ma part j'ai participé en notant un maximum de mes cousettes et tous mes achats sur un carnet et le décompte est édifiant.

J'ai acheté 41 m de tissu sur l'année 2018. Et ça c'est fou car disséminé tout au long des mois je ne m'attendais pas à ce chiffre que je trouve énorme... je ne m'en suis clairement pas rendu compte.

J'ai fini l'année avec un score de -21,8 m qui est vraiment pas mal je trouve !

En comptant l'ensemble des choses cousus, j'ai passé 42,7 m. Donc finalement j'ai cousu à peu près le même métrage acheté. J'ai cousu pas mal de tissu acheté cette année et j'en ai déstocké d'autres. J'ai l'impression que noter tout ce que je fais m'a incité à réfléchir à mes achats et piocher plus dans mon stock.

Je rajoute à ce chiffre 12 m ou points de trucs cousus avec des chutes.

Et 8 points de vêtements recyclés.

Je compte continuer sur ma lancée, acheter raisonnablement, coudre ce qui me fait plaisir, continuer à utiliser mes tissus en stocks, mes chutes et ma tonne d'habits à recycler...