Conseils couture

Discussions

Quand un projet prend le chou...

Retour aux forums

missumlaut-Kikoo (il y a 4 mois)

Que faire ? Je crois qu'on connait toutes ça, pas forcément un boulet qui s'éternise mais un projet qui se présentait bien normalement, et tout à coup, ça coince, plus  moyen, ça ne veut pas, on tourne autour, il y a une sorte d'écœurement mélangé à l'envie de ne pas lâcher le morceau. Genre c'est pas un  bout de tissu qui va avoir raison !

Que faire ? Procrastiner (avec un vague sentiment de culpabilité) en tournant autour sans arrêt

Jeter le tout (avec un gros sentiment de culpabilité, un sentiment d'échec en plus)

Le ranger pour plus tard (genre dans 10 ans, quand j'aurais changé de taille de toutes façons et que ça ne sera plus assorti)

...

 

Aurélie.S.F (il y a 4 mois)

Alors, j'en ai quelque uns comme ça. Comme je suis en vrac radine, économe, écolo, tenace etc., je les mets de côté, parfois très longtemps. Alors, il y a ce modèle  Vogue Easy, robe en lin épais doublée,  trop grand de partout, (presque) impossible à défaire parce que la doublure est prise au fur et à mesure dans la couture ... qui attend depuis 5 ans. Il y ces quelques hauts trop grands/petits, mal fichus qui patientent dans le panier à trucs, le pantalon DP Studio qui a passé un an suspendu dans la penderie, fini en juin et qui attend depuis son ourlet . 

J'en jette peu, je réutilise le matériau ou je finis, et finalement, une fois fini, parfois, je donne!

PS: je me fais une veste en ce moment dans un tissu qui me fait penser à tes lingots!

sandrine (il y a 4 mois)

j"arrête et je recycle ce que je peux. Sinon, tant que ce n'est pas fini, je n'arrive pas à passer à autre chose.

 

missumlaut-Kikoo (il y a 4 mois)

@Sandrine : en l'occurence, c'est déja un recyclage, et j'ai envie de cette couleur et ça va être la saison...Zut. J'ai tendance à faire comme Aurelie S.F., je passe à autre chose et j'ai mes serpents de mer qui grouillent comme des têtes de Gorgone à moins que ça soit une hydre à plusieurs têtes mal peignées, je m'embrouille les monstres...

Aurélie.S.F (il y a 4 mois)

Maintenant, ya plein de trucs qui doivent décanter dans le panier qui me reviennent en mémoire ! Pff ! Heureusement, je ne suis pas chez moi, ils vont encore attendre sans me donner trop mauvaise conscience. Haha ! 

Elaine (il y a 4 mois)

Dans un tel cas, je mets de côté mon projet (tricot), le temps que la charge émotionnelle de la frustration disparaisse (ou au moins baisse), et pendant ce temps (variable ;) ) je fais quelque chose de facile.

papelhilo (il y a 4 mois)

qq années en arrière, j'ai laissé de côté des projets qui merdouillaient en route (genre, il y a 10 ans !), récemment j'ai tout ressorti, décousu, lavé-repassé le tissu : et il pourra resservir sans encombrer pour rien mon panier à couture ! En revanche, dans les projets actuels, je ne fais plus ça; je vais au bout coute que coute (c'est là que je vois que j'ai progressé parce que je sais trouver des solutions, même si pas toujours super esthétiques !). A publier justement, un pantalon qui m'a résisté du début à la fin, mais dont je suis finalement ravie !

Labobine (il y a 4 mois)

Je m'acharne, sinon je mets en pause (et ça peut durer pendant 6 mois, un an ou plus).

Biboplulla (il y a 4 mois)

Après constat  (crise de nerf, sentiment d'échec ou de déception, découvite maladroit, taille improbable tissu pénible etc etc...) je reprends la bête en la considérant comme un raté déjà digéré( donc plus de pression) et poursuis sa conception "par curiosité" : bien souvent j'arrive à mes fins de cette manière.. Vive l'auto-suggestion!😂

missumlaut-Kikoo (il y a 4 mois)

Bon je suis en train d'essayer les diverses approches en même temps...Je mets en pause pour que ça retombe en pression -mais juste pour quelques jours pour ne pas perdre le fil et je vais m'obstiner à ne pas lâcher le morceau. Je fais un truc plaisant et simple , du plaisir pour relâcher. Qui consiste à recycler un vieux raté qui m'avait résisté à mort il y a longtemps. Une espèce de vengeance, genre "Tu vois ce qui se passe, j'en fait des petits morceaux et du biais des trucs rebelles".

Comme Sandrine, il y a un moment où je n'arrive plus à passer à autre chose et j'ai envie de finir, c'est souvent justement l'envie d'un nouveau projet qui me pousse à terminer.

Merci, ça va déjà mieux !