Tricoter responsable #1

Par Poppy&Daisy le 7 février 2018 dans Découvertes

On peut manger bio, se soigner au naturel, être sensible à une agriculture locale, respecter l'ordre naturel des saisons, coudre des matière certifiées, MAIS commander ses pelotes de laine bio Danoises auprès d'une boutique Canadienne... pfiou, cela en fait des kilomètres de remises en questions !

Comme dans d'autres domaines, la création n'échappe pas à l'éco-responsabilité. Que ce soit en terme de transport, de qualité de fabrication, de respect humain et animal, nos choix révèlent notre quotidien et les limites que nous acceptons. Mais y songeons-nous vraiment à chaque achat ? La transparence du fabriquant n'étant pas toujours claire, indiquée ou honnête, il n'est pas aisé de se raisonner face à l'achat d'un fil de moutons américains ou d'un tissu japonais qui peuvent parfois avoir déjà fait le tour du monde.

 

Une matière naturelle, liée étroitement à la couture et au tricot déroge cependant quasi obligatoirement à la définition d'une culture raisonnable : le coton.

Bien évidemment, il peut être cultivé selon des pratiques agricoles biologiques, à une échelle humaine, être source de travail et de revenus équitables pour l'Homme, mais il sera TOUJOURS cultivé loin de chez nous et demandera TOUJOURS autant d'eau.

Dans cette réflexion, et aussi parce que mes prochains projets tricots seront sûrement des marinières printanières pour mes petits, je vous partage mes trouvailles et pistes de fils.

Pour de futurs projets tricot, voici une sélection non exhaustive de fils de coton cultivés selon des pratiques bios / éthiques / humaines, peut-être plus proches des objectifs de votre quotidien. Ou simplement pour le plaisir de tester de nouvelles qualités et marques de fil !

 

Vous trouverez de nombreuses infos complémentaires sur les pages des fabricants et sur ravelry bien évidemment.

Faites-nous un retour dans les commentaires si vous les testez ou si vous voulez partager d'autres pistes de fil de coton éthique !

 

source de la vignette de l'article 
A propos de l'auteur : Poppy&Daisy

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

SophieDentelle (il y a 5 mois, 1 semaine)

Une chose m'étonne avec le coton: quand j'habitais Cayenne, je voyais des cotonniers dans beaucoup de jardins, ce sont des arbres vivaces alors que les plants que j'ai pu voir dans les reportages sur les exploitations semblent être des saisonniers, et ils poussent assez naturellement dans cette région où les pluies sont abondantes alors qu'on ne les y exploite pas. Voilà, juste une piste de mes incompréhensions sur le monde parfois.

Magda (il y a 5 mois, 1 semaine)

@SophieDentelle: je me souviens avoir joué avec des balles de coton, d'un cotonnier qui poussait tout seul et dont la fleur était d'un jaune quasi fluo. :D

On n'exploite pas le coton en Guyane, comme tout plein d'autres matières premières dites exotiques (ou bien à un niveau extrêmement confidentiel), car c'est consommateur de main d'oeuvre, et la main d'oeuvre française n'est pas compétitive sur le marché international du coton, même bio. De plus, le fil de coton de meilleur qualité est ramassé à la main.

Cash investigation: https://www.youtube.com/watch?v=_8dwxQGMgBw

 

Liseli (il y a 5 mois, 1 semaine)

Très bien vu, ces petits arrangements avec nous-même! Tout comme avec les tissus d'ailleurs...

@SophieDentelle, les cotonniers ne dérogent probablement pas à la règle que la version sauvage est plus robuste mais moins productive. Pense à la différence de taille, de robustesse et de rendemment entre un pommier "sauvage" et un pommier de culture par exemple!

Jlsls (il y a 5 mois, 1 semaine)

Sinon, si on veut des fils un peu plus locaux, on peut regarder du côté du lin, du chanvre, voire même de l'ortie ! Je n'ai pas encore testé le chanvre seul ni l'ortie, mais ils sont clairement sur ma liste d'envies (pour quand j'aurai déstashé un peu, parce que dans le genre pas très responsable, l'accumulation, c'est pas mal...)

machelefranklin (il y a 5 mois, 1 semaine)

Plusieurs fils en coton recyclé chez Drops :

- Drops loves you 6 : https://www.garnstudio.com/dropslovesyou.php?id=6&cid=8

- Paris Denim : https://www.garnstudio.com/yarn.php?show=drops-paris&cid=8

Coton bio : Fil 15 de chez Peace & Wool :  https://peaceandwool.com/51-fil-15-coton-bio.html

Elaine (il y a 5 mois, 1 semaine)

Il y a aussi le fil Triade de Cheval Blanc, en fibres recyclées, avec e.a. laine et coton. Selon l'étiquette, il est produit en économisant l'eau et en évitant les polluants...

Aurélie.S.F (il y a 5 mois, 1 semaine)

Concernant les fibres d'hiver, il y a aussi des produits comme ceux des Bergers cathares ou la Recyclaine de Bergère de France, diffusée plus largement.

lesaiguillesduherisson (il y a 5 mois)

Et oui, c'est compliqué de trouver du coton éthique, bio et pas trop lointain. Je teins des écheveaux de coton et je m'arrache les cheveux pour trouver des bases qui répondent à ces critères. Pour ma base "Talus", j'ai réussi à trouver un coton bio et fair trade que je teins naturellement avec des plantes mais il n'est pas local.

Vous pouvez les trouver ici : https://www.etsy.com/shop/aiguillesduherisson?section_id=22494222 (et je peux teindre d'autres couleurs à la demande ;) )

De plus, vous pouvez trouver le fruit de ma réflexion (et celle d'autres internautes) sur resiway : https://www.resiway.org/question/416 et jusqu'à maintenant, il apparait que seul 2% de la production de coton est européenne et que le chanvre et le lin sont des fibres plus durables.

 

Mystelle (il y a 5 mois)

Juste quelques précisions utiles:

Le coton vraiment bio, (GOTS en tout cas) est cultivé en agriculture raisonnée, avec une utilisation d'eau sans commune mesure avec le coton conventionnel 

Le lin produit en France n'y est pas filé car nous n'avons plus les machines adéquates, 90 % du lin français part donc en Chine pour y être filé avant de revenir. Bilan carbone aller/retour contre aller simple pour du coton bio qui vient directement du pays de production jusque chez nous pour toute la suite. Remarque non valable si le coton fait le tour du monde avant d'arriver sur nos aiguilles.

De plus, j'ai appris récemment, avec dépit, que le lin conventionnel utilise pas mal d'herbicide en première phase de pousse et irrigation également si la pluie se fait rare car c'est une période de grande fragilité de la plante. Une fois cette première phase passée, oui le lin pousse quasi tout seul.

Filledautomne (il y a 2 mois, 3 semaines)

J'ai utilisé la laine bio balance (mi-laine mi-coton) en label gots. Il y a de très jolies couleurs. Et le prix reste (à mon avis) raisonnable.