[Needlenaute du mois] Tita

Par Mousse le 25 septembre 2019 dans Needlenaute du mois

Ce mois-ci, nous avons voulu en savoir plus sur Tita, couturière aguerrie. Derrière les réalisations toujours parfaitement ajustées, nous avons découvert un univers où se cachent d'élégants petits détails inspirés de son goût pour l'ornement dans l'histoire de l'art.

 

Peux-tu te présenter ?

Bonjour à tous et merci de m’avoir proposé de participer à cette rubrique que je lis toujours avec grand plaisir ! Je suis Tita (mon surnom depuis l’enfance), la trentaine, chargée de cours en histoire de l’art de la Renaissance. Je vis dans un hameau au nord de Paris, ce qui me permet d’être au calme et surtout d’avoir suffisamment de place pour stocker mes tonnes de livres et de tissus.

Raconte-nous tes débuts en couture…

Ma grand-mère maternelle était couturière de métier et elle cousait souvent pour ma mère et moi quand j’étais petite. J’adorais aller avec elle dans les magasins de tissus. Bizarrement, ce n’est pourtant pas elle qui m’a appris à coudre. Elle a toujours milité pour que ses enfants et ses petits-enfants gagnent leur vie « avec un stylo » et s’est acharnée à tous nous dégoûter des activités manuelles. Ça n’a marché qu’à moitié sur moi, apparemment ! En 2009, j’ai acheté, sans lui en parler, ma première machine, un patron de robe Burda à découpes bretelle et un jacquard vert émeraude. Je me suis lancée sans réfléchir et, ma foi, la robe était mettable. J’ai tout de suite cousu des modèles assez difficiles sans passer par la case tote-bag ou coussin, et j’ai progressé rapidement. J’ai fini par en parler à ma grand-mère. Elle m’a montré quelques astuces, mais n’a pas insisté plus que ça. Du coup, j’ai surtout appris toute seule. Je me suis abonnée à Burda, ce qui est une très bonne école pour apprendre l’autonomie, et j’ai beaucoup lu d’articles techniques sur internet. Et évidemment, T&N ! Je lis quasiment toutes les discussions et j’apprends énormément en vous lisant les uns et les autres.

Tu couds pas mal de lingerie : comment as-tu progressé ?

Je me suis lancée toute seule il y a à peu près 4 ans, après une n-ième virée mortifiante en magasin et un mal de dos persistant. Je n’ai pas une taille courante, donc c’était ça ou passer au soutif-col-roulé-gaine de mamie. J’ai commencé avec un patron et un kit (à paillettes…) Merckwaerdigh. Avec du recul, c’était catastrophique, mais j’étais vraiment très fière de mon soutien-gorge ! Je suis ensuite passée à Orange Lingerie et Cloth Habit, qui sont un cran au-dessus en terme de qualité et qui, surtout, ont des blogs avec beaucoup de ressources techniques. J’ai aussi potassé le blog d’Emerald Erin, qui est passionnant.

Ça, c’est pour la théorie, mais ensuite, il y a la pratique. Comme pour la couture de vêtements, c’est en forgeant qu’on devient forgeron ! Il y a donc eu un certain nombre de tentatives ratées ou moyennes avant d’arriver à un résultat net et confortable. Mais comme toute erreur peut créer des frottements sur la peau ou des zones vraiment douloureuses, on fait rapidement très attention à ce qu’on fait ! Pour le seyant, tout a changé quand j’ai découvert ma marque fétiche, Make Bra, qui est parfaitement adaptée à ma morphologie.

Comment définirais-tu ton style ?

Pour moi, l’important est vraiment de coudre des vêtements qui soient flatteurs, donc peu importe si le modèle et le tissu que j’ai choisis sont à la mode de la saison ou pas. J’aime les vêtements en chaîne et trame avec des pinces et / ou des découpes pour éviter l’effet montgolfière sur ma morpho en huit. Je suis très souvent en robe ou en jupe au travail. Le plus souvent, c’est du fit-and-flare, mais il m’arrive de porter des robes ou des jupes droites. J’aime les coupes simples et claires, et qui dégagent le cou. Quand j’ai trouvé un patron qui me correspond, je le fais souvent en plusieurs exemplaires.

Je porte de plus en plus d’imprimés, principalement des motifs fleuris. Quand je couds des unis, sauf si le vêtement est prévu pour servir de basique (il en faut bien !), j’essaie d’ajouter un galon, une broderie ou un passepoil un peu visible, histoire de relever un peu le tout.

 

Où trouves-tu tes inspirations ?

J’aime trop l’idée d’avoir un vêtement unique pour essayer de reproduire exactement un vêtement du commerce ou vu sur internet, mais je pioche en revanche des détails partout sans vergogne. J’ai des tableaux Pinterest pour les cols, les poches, les décolletés, les poignets, des idées d’utilisation de dentelles ou de broderie, les placements de rayures ou de carreaux. Déformation professionnelle oblige, j’ai aussi des dossiers remplis de détails trouvés dans des tableaux et des gravures. Je suis aussi très attentive aux ornements utilisés pour décorer les bâtiments et les objets d’art. J’ai bien l’intention de faire quelque chose un jour de mes dossiers « mauresques du XVIe siècle » et « Sécession viennoise » !

Pour ma chemise Mélilot, l’idée d’associer le tissu bleu pétrole à des broderies et des passepoils noirs est venue d’une veste d’amazone soutachée des années 1880 que j’ai vue dans un musée il y a des années. Quand j’ai reçu le tissu, la couleur m’a tout de suite fait penser à ça. Je n’ai pas eu le courage de me lancer dans les soutaches, mais j’ai repéré sur ma machine un point qui donnait vaguement le même effet, et c’était parti !

 

As-tu des matières et marques préférées ?

En dehors de la lingerie, il est rare que je couse autre chose que du coton, de la laine ou de la soie. C’est cette dernière qui est ma matière préférée.

Je couds le plus souvent des modèles Burda Style et McCall’s, parfois du Vogue. Plusieurs patrons Deer & Doe font partie de mes basiques. Je suis aussi une grande fan de Marfy, même si je n’ai pas encore cousu beaucoup de patrons de cette marque. Leurs coupes me font rêver.

 

Quelles sont tes bonnes adresses ?

Grâce à la ponctualité légendaire de la SNCF, j’ai régulièrement le temps de faire un saut dans les magasins qui se trouvent près de la Gare du Nord à Paris. Mon préféré est Sacrés Coupons. Ils ont des tissus d’un excellent rapport qualité/prix et qu’on ne voit pas partout. Pour les dentelles et les boutons anciens en verre (mon péché mignon), je me fournis principalement sur Ebay.

Je vous donne aussi un bon plan pour vos prochaines vacances en Italie. Les magasins d’habillement In Trend (ex Diffusione Tessile) possèdent tous un coin coupons fabuleux, alimenté par les surplus d’ateliers de confection italiens. Il y a un magasin par région, en grande banlieue de la ville principale. Une visite là-bas et c’est le supplément bagage assuré !

De quelle réalisation es-tu la plus fière ?

J’ai cousu il y a trois ans un manteau Marfy 3474 en utilisant un beau drap de laine vierge / cachemire et une doublure en satin de soie. Le modèle est complexe et chez Marfy, il n’y a pas d’explications, donc c’était un vrai défi, d’autant plus que les toiles ne font pas partie de ma religion.

Au menu pour ce manteau, des boutonnières passepoilées sur un tissu épais, de l’entoilage tailleur à coudre à la main, un col à finir nettement et une fente. Mais ce sont surtout les belles pinces très particulières qui m’ont fait un peu peur. Elles sont courbes et il faut les évider, donc taillader en plein milieu des pans du manteau. Les poches à rabats sont insérées dans le prolongement des pinces et il m’a fallu un moment pour comprendre comment tout articuler.

J’ai passé à peu près 35 heures à confectionner ce manteau, mais ça en valait la peine puisque je le porte quasiment tous les jours d’hiver depuis 3 ans. La doublure s’est malheureusement accrochée dans les rivets de mes jeans, mais j’ai ajouté des fleurs en dentelle pour masquer les dégâts.

Et quel projet as-tu remisé au placard ?

Plein ! Mais heureusement, cela m’arrive moins depuis que j’ai un peu réfléchi aux formes qui fonctionnent sur moi et que j’ai compris comment faire certains ajustements préventifs. Mon dernier gros échec date de cet été : la blouse Ronne de How to Do Fashion en version nouée. Beaucoup trop courte (elle est vraiment très cropped) et trop large. J’ai taillé des abeillons dedans pour ne pas gâcher le tissu !

Des conseils pour celles et ceux qui aimeraient se lancer ?

Laisser décanter les projets problématiques en les gardant bien en vue pendant quelques jours. Pour la blouse Ronne, pas moyen de rattraper les problèmes, mais je ne regrette en revanche pas d’avoir pris quelques jours de réflexion pour cette robe :

Pour la lingerie, qui intimide pas mal de needlenautes, je dirais que le bénéfice dépasse largement le risque. Au pire, vous gâchez 50 cm de tulle et de powernet, et au mieux vous gagnez le meilleur soutien-gorge de toute votre vie ! Il y a certes quelques étapes entre les deux, mais ça en vaut vraiment la peine. En lingerie, le sur-mesure, ça veut dire qu’aucun élastique ne vous cisaille, que vos bretelles ne tombent plus et surtout que vous oubliez totalement que vous portez un soutien-gorge. Si votre premier réflexe le soir, en rentrant chez vous, consiste à virer votre soutif, ça vaut la peine de s’y mettre !

Pour vous aider à vous lancer, en plus des blogs que j’ai cités plus haut, il y a plusieurs discussions en cours ici sur le sujet. Et bien sûr le forum dédié à la lingerie dans lequel il y a plein d’informations très utiles.

Quels sont tes projets à venir ?

J’en ai des tas, mais il y en a trois non négociables. Le premier est un trench Luzerne que j’ai promis à ma maman comme cadeau de la fête des mères 2017 (oui, j’ai un peu honte). Le deuxième est un nouveau manteau Marfy pour moi, le 3471. Toutes les planètes viennent de s’aligner : j’ai les tissus, les boutons parfaits et surtout plein de temps libre en perspective. Le troisième projet sera un tailleur pour ma soutenance de thèse, en décembre.

Et puisqu’on parle de ma thèse, j’en profite pour vous dire merci à tous. Vous ne le savez pas, mais vous avez occupé un nombre incalculable de pauses (petites ou honteusement longues) au cours de son écriture. C’est toujours un grand plaisir de vous lire, de regarder vos cousettes, de suivre vos projets-boulets et d’admirer vos chefs-d’œuvre. On a vraiment de la chance d’avoir un forum aussi actif !  

Pour en savoir plus :

Son profil sur T&N
Son compte Instagram

A propos de l'auteur : Mousse

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Domibou (il y a 3 semaines, 6 jours)

Sympaaaa ce portrait! Très jolies réalisations aussi.

 

SophieDentelle (il y a 3 semaines, 6 jours)

Superbe portrait, et bravo pour la lingerie.

LesFleursBleues (il y a 3 semaines, 6 jours)

Quel beau portrait, merci Mousse et bravo à Tita. Tu me motives même à coudre des soutien-gorges, et je suis très admirative du manteau 35h. Quant au choix préférentiel de la soie, comment ne pas approuver inconditionnellement?

sbcreations (il y a 3 semaines, 6 jours)

Merci pour cette présentation fort intéressante ! Me voilà à présent abonnée au compte Instagram de Tita, je vais ainsi pouvoir suivre ses aventures couturesques.

Ziata (il y a 3 semaines, 6 jours)

Quelle interview passionnante. Car tu m'as l'air d'être une personne fort intéressante, tout à fait le genre que j'aimerais rencontrer et avec qui j'aimerais échanger. Il faut absolument que je voie toutes tes créations. Dommage que tu n'aies pas de blog.

Sylvaine (il y a 3 semaines, 6 jours)

J'aime beaucoup les vêtements que réalise Tita et sa gentillesse dans les discussions ; aussi suis -je heureuse de mieux la connaître grâce à ce joli portrait.

Bisoudoudou (il y a 3 semaines, 6 jours)

Très intéressant ce portrait, bravo pour toutes tes belles réalisations

Rosemary (il y a 3 semaines, 6 jours)

Chouette, un article Needlaute du mois : je les adore. Merci pour ce très joli portrait. Les réalisations sont sensas ! C'est chouette de partager aussi les échecs, et de montrer qu'il y a toujours moyen d'en faire quelque chose. J'ai tendance à me démotiver au moindre vêtement raté (et il y en a). Ce type de partage me remotive pour coudre plus régulièrement.

Liseli (il y a 3 semaines, 6 jours)

Très intéressant à lire, merci! Et tu n'es pas la seule à avoir beaucoup lu T&N durant sa rédaction de thèse ;-)

PerrPo (il y a 3 semaines, 6 jours)

Chouette portrait!

Moi je trouve que la thèse et la couture ça va ensemble. 

On te souhaite une bonne soutenance!

Sabine Kanto (il y a 3 semaines, 6 jours)

Non seulement tu réalises de belles choses mais en plus tu donnes des conseils. Merci à Mousse de t’avoir un peu décryptée. 

Nabel (il y a 3 semaines, 6 jours)

Merci pour ce nouveau portrait ! (j'aime les portraits ;-) )

C'est toujours agréable d'en savoir plus sur les gens qu'on lit sur le forum.

CharliePop (il y a 3 semaines, 6 jours)

Super sympa ces articles comme toujours ! Tita m' a donné envie d ème mettre aux soutiens-gorges et de tester la marque Marfy !

missumlaut-Kikoo (il y a 3 semaines, 6 jours)

Bravo pour tout et cette belle lingerie. La laine, la soie et les boutons en verre, comment ne pas approuver ? Et j'adore l'influence subtile de l'histoire dans ce que tu fais.

anne2b (il y a 3 semaines, 6 jours)

Je suis très admirative de ton style et de tes réalisations... bravo. Fan d'histoire de l'art, j'adore le lien que tu fais entre tes réalisations et les oeuvres (je me demande si tes étudiants s'en aperçoivent ;))

Quand à la lecture pendant la thèse, je ne suis pas thésarde mais malade et moi aussi un petit coup d'oeil sur TNT dans la journée me fait beaucoup de bien et m'inspire.

anne2b (il y a 3 semaines, 6 jours)

Et bonne soutenance bien sûr dans ton futur magnifique tailleur!!

Tita (il y a 3 semaines, 6 jours)

Merci à toutes pour vos gentils mots !

Grenadine C (il y a 3 semaines, 6 jours)

Ca me fait plaisir d'en découvrir un peu plus sur toi, et je me reconnais assez dans ton apprentissage de la couture : en autodidacte, et tête baissée dans les patrons Burda compliqués sans passer par la case accessoires ;) Ton manteau Marfy est de toute beauté, ça donne envie de se lancer avec cette marque que je trouve un peu impressionnante...

eliflo (il y a 3 semaines, 5 jours)

Merci pour ce charmant portrait. J'aime beaucoup les réalisations de Tita, à la fois simples, raffinées et que l'on sent personnelles. J'aimerais avoir cette constance et cette ambition en couture mais le temps me manque toujours pour me perfectionner réellement. Bravo pour ces belles réalisations et aussi le côté réfléchi et personnel qui s'en dégage!

piki (il y a 3 semaines, 5 jours)

Très joli portrait, et de bien belles réalisations, avec un style affirmé. Une nouvelle source d'inspiration.

Bravo

 

wilona (il y a 3 semaines, 2 jours)

très jolie portrait et des réalisations magnifiques !