[Livre] Dressed de Deer&Doe

Par papelhilo le 2 décembre 2019 dans Discussions, Lectures

Oui, la majorité des lecteurs de Thread&Needles a déjà appris la sortie de ce livre. Oui, beaucoup d'encre (virtuelle) a déjà coulé sur le sujet en très peu de temps. Oui, voici un article fondamentalement "casse-gueule" pour son autrice (moi !) : légitime ? utile ? intéressant ? !! ... A vous de vous faire votre idée !

 

Tout d'abord, pourquoi un article sur ce livre si "tout le monde" a déjà un avis sur la question ?!

Parce que ce livre, comme d'autres, est une sortie récente et que, professionnellement parlant, nous la relayons comme bien d'autres qui ont attiré notre attention avant.
Parce que le "patrimoine génétique" de Thread&Needles est intimement lié à celui d'Eleonore Klein, une des 2 autrices, qu'on le veuille ou non ! Cela fait en effet 10 ans (à quelques semaines près) qu'Eléonore créait cette chouette plate-forme communautaire qui nous réunit, avec toutes nos différences enrichissantes.
Parce que ce livre a suscité d'ores et déjà des réactions affectives animées, tant il parle de thèmes qui nous sont chers, qui remuent l'intime. Et, qu'on souhaite lire/acheter ce livre ou non, c'est déjà une qualité relativement exceptionnelle dans ce microcosme couture ! Il s'agira donc, entre autres, de tenter un décryptage des causes de ces réactions. 
Parce que cet article peut aussi être le lieu pour réunir les liens vers les diverses réflexions sur le sujet, afin que chacun croise les ressentis et informations et se fasse son opinion (si tant est qu'il souhaite se pencher sur la question, ce qui peut bien évidemment ne pas être le cas).

Qu'est-ce que "Dressed" ?

Il s'agit tout d'abord d'un livre proposé par une marque, Deer-and-Doe, qui jusque là vendait uniquement des patrons pochettes, dont certains ont depuis peu des versions numériques. Une marque dont le style peut ne pas plaire, mais qui est assez unanimement reconnue pour son professionnalisme (exactitude des pièces de patrons, rigueur et précision des explications, efficacité de la communication avec le client).
Ce livre n'est pas publié via un éditeur ; les autrices ont assuré l'ensemble du travail elles-mêmes - ceci expliquera peut-être le prix à ceux qui tiquent (28€, on reste cependant dans la fourchette habituelle des livres de couture).
Dedans, 70 pages de "méthode", guide de réflexion ; et 70 pages de couture avec 9 modèles de basiques (dont les patrons seront à retrouver sur internet pour les clients du livre, grâce à un code). Dans cette dernière rubrique, on trouve également 4 pages d'aide à l'ajustement (longueurs, volume de poitrine, carrure) et un rapide glossaire.

La méthode - pour quel public ?

C'est là que l'encre coule, que les passions se déchainent ! Car effectivement, si vous ne recherchez que des modèles de couture, originaux ou innovants ou sophistiqués, dans un livre : vous ne trouverez pas cela ici !
Dans Dressed, on aborde la couture sous un jour tout à fait différent - et je n'ai pas dit nouveau : en effet les autrices ne se sont jamais cachées, sur les articles de leur blog par exemple, de s'inspirer d'approches et de réflexions qu'on retrouve surtout dans la sphère anglophone. Ici, on a donc leur version de ces fameuses réflexions sur la place de notre garde-robe dans notre quotidien, et la place de la couture face à cette vision de l'habillement.
Donc, oui, c'est une approche résolument ra-tio-nnelle !! Si vous fonctionnez à la couture plaisir, coup de coeur, et autre caprice (c'est totalement mon cas !), vous n'êtes probablement pas le bon public ... De même, si vous détestez par principe qu'on vous dise quoi faire et comment (j'ai tendance à être ainsi moi-même !), passez votre chemin !

Ici, les 8 fiches-exercices nous aident à analyser notre rythme et nos activités quotidiens, nos habitudes et goûts spontanés, nos caractéristiques de silhouette/couleur de peau/couleur de cheveux ... J'ai trouvé intéressant que les fiches pratiques soient proposées à la fois en version "à remplir" par le lecteur, et en version "exemple complété" pour bien visualiser l'enjeu des réflexions et constater qu'il y a mille modes de vie possibles. Puis la même exploration rigoureuse et méthodique nous mène à connaitre les tissus, les formes de vêtements. Au passage, il y a un vrai souci pour inclure dans l'équation tout ce qu'on possède déjà : habits finis, stock de tissu et patrons, retours d'expérience couture ... Le même souci "écologique" se retrouve dans la présentation des tissus selon leur provenance et leur impact. La réflexion rationnelle implique à chaque étape de faire le distingo très net entre "rêves" et réalité : je me vois glamour, or je suis à 4 pattes toute la journée avec des jeunes enfants ; je voudrais paraitre sobre et classe, or ma planche d'inspiration réelle regorge de motifs bohèmes ... Dans mon cas, le décryptage de cette fameuse "pensée magique" (=je ne me vois pas telle que je suis) m'a vraiment intéressée : je souhaite coudre des tenues complètes pour sortir, or si je fais bien le compte, je ne sors qu'une fois par mois, et ma garde-robe du quotidien peut en réalité fournir une bonne base et je n'ai donc pas à coudre de tenue à partir de zéro ! Enfin, les convictions (éthiques, religieuses etc) de chacun sont prises en considération : bref, il s'agit tout simplement d'une aide pour mieux se connaitre et s'accepter, et mettre en face des coutures possibles !

Ce qui m'a plu, contre toute attente (j'avoue avoir été sceptique avant la lecture), c'est qu'effectivement certaines pistes "enfoncent des portes ouvertes", mais que ces fameuses évidences ... n'étaient pas si évidentes ! Il y a aussi des pistes vraiment intéressantes sur les textures de tissu et leur corrélation avec la forme de notre corps : associer corps anguleux et tissu raide est une bonne idée pour un rendu sculptural, et inversement les tissus mous s'adapteront bien aux corps tout en courbes. On retrouve aussi dans le livre des apports théoriques sur les couleurs et les formes (accords entre carnation, silhouette et vêtements) ; dont on tiendra compte ou pas selon ses envies. Au final, et contrairement à ce qu'on peut imaginer à partir des photos très sobres, et de l'approche rationnelle, il ne s'agit pas vraiment de tendre au minimalisme (les planches de combinaisons de vêtements pourraient le faire croire) mais simplement de bien connaitre ses besoins ET ses envies en mettant chacun à sa place.

Les patrons

Là encore, on ne discutera pas des goûts et des couleurs du lecteur, ni des choix faits par les autrices : on précisera juste que les formes sont basiques, les couleurs retenues pour les modèles en photo sont parfaitement neutres, le niveau de couture requis est bas donc les techniques ne sont pas élaborées (cela explique certainement les ceintures élastiquées, par exemple). Les tailles proposées vont du 34 au 52, les marges de couture sont incluses (1,5cm en chaine-et-trame, 1cm en maille). Ces patrons peuvent ne pas du tout vous convenir en l'état. 

Leur présence dans l'ouvrage se justifie par contre totalement puisque ces modèles ont 2 objectifs :
-constituer les premières expériences de couture d'un débutant, avec une palette large de vêtements abordés (hauts maille et chaine-et-trame / pantalons / jupes / robes / veste) pour fabriquer sa première garde-robe complète et combinable, dans le but de porter vraiment régulièrement toutes les réalisations
-servir de base de réflexion et de modification pour les plus aguerris.

Au passage, certains des premiers lecteurs pointent l'absence de manteau : on qualifiera donc cet ensemble de 9 patrons comme une garde-robe davantage "d'intérieur".
Pour tous, il faudra effectivement projeter sur ces images neutres les couleurs et motifs de votre préférence ; et il faut bien reconnaitre que ça n'est pas forcément aisé (mais est-ce plus aisé lorsqu'on se trouve face aux imprimés fantasques d'un magazine Burda, par exemple ?!).
En revanche, les modèles sont portés par des mannequins aux morphologies résolument variées (et cela pour un même modèle), on peut donc espérer que projeter sa propre silhouette ne sera pas trop difficile.

Pour aller plus loin

en savoir plus sur les patrons : hauts, basrobes et vestes
lire les ressentis des needlenautes : les premières impressions sur le livre, les réflexions des "méthodiques" vs les réflexions des "électrons libres" ...
quelques retours de lecteurs : Anne, Clo, Tiphaine, MyDressMade, Virginie ... (NDl'A : j'ai délibérément choisi de ne pas lire ces critiques avant ma propre rédaction, vous pardonnerez donc les éventuelles redites)
 

A propos de l'auteur : papelhilo

Elle aime la couleur, la récup' et le bidouillage. Curieuse et pleine de ressource, ses découvertes nous font rêver et voyager !

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

CharliePop (il y a 1 semaine, 2 jours)

J'ai acheté pour ma part le livre en pré-commande. J'ai un avis assez proche du tiens. Je trouve que le livre peut plaire à un public trés large pour des raisons totalement différentes: garde-robe capsule, livre pour debuter, patrons pour les plus pressées, points methode pour se connaître mieux.... les avantages sont nombreux. J'adore pour ma part l'introspection sur notre morphologie et les explications liées à la colorimétrie. J'aime aussi le parti pris de proposer des patrons vite cousus.

J'ai testé "la robe" et j'avais 3h devant moi: pas de pinces mais le buste est seyant, la taille est marquée mais l'élastique rend la robe confortable. Le modèle est simple, mais pour l'avoir cousu il est redoutablement pratique au quotidien: la robe est habillée avec une ceinture, plus loose avec un gilet. Au vu du temps que j'avais devant moi je trouve le resultat bluffant . Je posterai une photo bientôt. 

Lune_Bleue (il y a 1 semaine, 2 jours)

Merci pour cet article : j'aime beaucoup ton approche claire et tranquille du "sujet casse-gueule" du moment. Effectivement, la première question à se poser à mon humble avis, c'est "pour quel public" et c'est aussi lorsque l'on a clarifié le "pourquoi" et le "comment" on coud que l'on peut y répondre de façon un peu moins "passionnée". Je connais, dans la vraie vie réelle, 4 couturières (moi compris) de niveau divers et ce livre n'est pour aucune d'entre nous, je dois dire qu'au départ j'ai été assez déçu (par le livre, ce que j'en ai entend, vu, etc.) et je me suis vraiment demandé pourquoi, "pourquoi tout ce foin autour de ce bouquin ?!" avant de réaliser que j'étais très loin du public visé (idem pour les autres couturières du dimanche que je connais, qu'elles cousent toute leur garde robe ou non, qu'elles soient débutantes ou non, qu'elles cousent de l'utilitaire, du rêve, ou les deux...).

Mquipique (il y a 1 semaine, 2 jours)

Au milieu de toutes ces réflexions, une question me reste en tête : abordent-elles l'aspect financier des choses ? Selon le budget de chacun, la notion de garde-robe se trouve forcément plus ou moins limitée, ou en tout cas soumise à des contraintes qu'on ne peut éluder (même si là encore interviennent de nombreux paramètres : tissus qu'on choisit, nombre de personnes pour lesquelles on coud, etc...).

Liseli (il y a 1 semaine, 2 jours)

@Miquipique: si je me rappelle bien, oui et non. Je me rappelle une fiche sur laquelle il fallait notamment lister ses contraintes, qu'elles soient budgétaires, pratiques (p.ex. travail extérieur), idéologiques (refus des produits de provenance animale), etc. Je ne me rappelle pas d'avoir lu une section "spécial budget".

Elaine (il y a 1 semaine, 2 jours)

Merci Papelhilo pour cet article équilibré :) (Exercice périlleux parfaitement réussi!)

Mquipique (il y a 1 semaine, 2 jours)

@Liseli merci de ta réponse. C'est dommage de noter cette contrainte sans l'analyser ensuite, mais bon au lecteur de faire le job aussi un peu j'imagine pour aller plus loin !

Edit : à la relecture je comprends que c'est pris en compte dans l'analyse globale, donc ça répond à ma question.

@Papelhilo merci pour cet article qui revient à l'essentiel ;-). Je suis extrêmement étonnée que ce livre suscite autant de débat et de discussions. Enfin, pas exactement (vive le débat et la discussion quand on arrive à s'écouter), disons que pour moi ça ne devrait être qu'un livre parmi tant d'autres et ne pas enflammer à ce points les gens. J'ai l'impression de retrouver un peu l'ambiance qui a eu lieu a propos d'une certaine marque et d'un fort soupçon de plagiat...

C'est toujours très curieux à mes yeux qu'on vive de façon aussi intense une activité de loisirs et qu'on se soit approprié si fort une marque qu'on s'estime déçu ou au contraire qu'on la défende bec et ongles.

Tita (il y a 1 semaine, 2 jours)

Même stupéfaction que @Mquipique. 

Merci @Papelhilo pour ce retour factuel. Merci aussi d’avoir renommé les deux fils de discussion sur la garde-robe avec des termes plus respectueux des avis divergents. J’avoue avoir été dérangée aussi bien par le mot « réfléchie» que « rebelle ». Alors quoi, si on n’adhère pas à la philosophie du fil « réfléchi », c’est qu’on n’a aucune réflexion ? Et si on n’est pas rebelle, on est un bon gros mouton ? 

Ceci dit, j’ai trouvé des réflexions très intéressantes et nuancées dans les deux fils.

greenismyhappycolour (il y a 1 semaine)

J'ai jeté un oeil aux quelques pages du livre visibles en ligne, pour me faire une idée des modèles proposés, car j'aime bien les patrons Deer & Doe... mais j'ai été plutôt déçue, je trouve que les modèles du livre sont beaucoup moins jolis que les patrons plus anciens ! Voire carrément pas du tout mon style. Je ne dois pas être dans le public-cible. En revanche toute la partie "réflexion" m'aurait intéressée !

Labobine (il y a 6 jours, 23 heures)

A lire ton article, ce livre ressemble fort à des réflexions vues sur des blogs US, et en particulier dans le livre Looking Good de Nancy Nix-Rice dont on peut feuilleter un large extrait ici

Cela a le mérite d'être en français pour celles qui ne sont pas anglophones.