[Interview] Just Patterns

Par SunShine le 1 mars 2021 dans Art & Créateurs, Interviews

Just Patterns, marque créée par Delphine en 2017, nous propose des patrons de coutures inspirés du prêt-à-porter haut de gamme pour s'inventer une garde-robe luxueuse sans se ruiner. Je vous propose d'en savoir plus sur la fondatrice de la marque.

 

Bonjour Delphine, peux-tu te présenter ?

Bonjour Gaelle ! Pour me présenter en quelques mots, j’ai 35 ans, je viens de me réinstaller en France après 11 ans en expatriation pour mon travail. Je vis en région parisienne avec ma fille de 4 ans et quand je ne m’occupe pas d’elle et que je ne couds pas, je suis consultante en freelance pour des organisations internationales.

 

Parle-nous de ton parcours couture et patronage...

J’ai commencé à coudre quand j’avais 14 ans. Je voulais copier la robe du commerce d’une amie parce que je n’avais pas d’argent pour l'acheter. Cette première robe a été portable mais uniquement grâce à l’aide de ma grand-mère couturière, merci Mamie ! A partir de ce moment, j’ai beaucoup cousu et presque de tout (des vêtements, des déguisements, des sacs à main en cuir, des corsets...). J’ai lu beaucoup de livres de couture et de patronage et je me suis vite intéressée aux blogs américains car, en France, ça n’avait pas encore vraiment démarré. 

En 2011, j’ai profité du fait de vivre à New York pour prendre des cours du soir à l’école Fashion Institute of Technology (FIT). J’ai pris des cours de moulage, patronage à plat à la main et à l’ordinateur. En 2019, j’ai pris un cours de moulage à l’Ecole Syndicale de la Couture et j’ai passé mon CAP couture flou en candidat libre. L’année dernière, j’ai commencé à prendre des cours sur la plateforme en ligne anglophone Motif (notamment un cours sur l’ajustement pour les grandes tailles). J’adore prendre des cours, même si ça devient difficile de trouver des cours au niveau plus avancé quand on n’est pas inscrit à plein temps dans une école. 

En 2017, j’ai créé Just Patterns pendant mon congé maternité alors que j’habitais à New York, avec une amie modéliste rencontrée au FIT. Au départ les patrons étaient seulement du 34 au 46, en anglais, avec très peu d’explications et vendus à un prix plus faible que la moyenne. Mais, au fur et à mesure, j’ai dû réviser cette stratégie. Les patrons sont maintenant en anglais et en français, du 34 au 56, avec un pas-à-pas illustré ; les prix ont monté et je gère désormais l’activité seule.

  

Quelle est la naissance d’un patron Just Patterns, de l’inspiration au produit final ? Où puises-tu ton inspiration ?

Tous mes patrons naissent d’une obsession ou d’un coup de tête. J’ai toujours aimé la mode et suivre les tendances. Souvent il m’arrive de vouloir absolument porter un style, mais je ne peux pas le trouver dans le commerce avec la qualité ou la coupe que je cherche à un prix abordable. Si je ne trouve pas un patron chez d’autres marques que j’aime, je me lance dans un patronage.

Je patronne ma première version pour moi à l’ordinateur, je fais des toiles pour raffiner la coupe, les détails et les finitions en faisant des recherches (par exemple en étudiant des vêtements du prêt à porter de luxe). Quand je suis contente, je fais le dessin technique du modèle et je grade le patron jusqu’au 46. Une de mes amies couturières (qui est aussi mon éditrice anglophone) s’en coud une version, si elle en a envie, pour me donner son avis, car cela m’aide à faire des changements pour que le modèle s’adapte plus à la gamme de taille et moins à ma propre morphologie. 

Pour ma deuxième gamme de taille, je refais un patronage pour la taille 50. Les grandes tailles, ce n’est pas qu’une question de gradation. La coupe, l’aisance, la proportion des détails, il faut parfois tout changer ! Je fais des toiles et des essayages sur ma maman et ensuite je grade du 46 au 56.

Ensuite vient la phase d’écriture en anglais et d’illustration des instructions. J’envoie le patron complet, mis en page et édité aux testeuses qui se portent volontaires dans mon groupe. Mes testeuses sont compensées financièrement pour les coûts d’impression et de tissus, elles travaillent à partir du patron. Pendant que les testeuses travaillent, je m’occupe de la traduction en français. A la fin du test je fais des changements au patron et aux instructions si nécessaire, et je remets tout en page. Je planifie la sortie 2 ou 3 semaines plus tard. Je contacte des personnes sur Instagram, que je connais ou que je ne connais pas, mais dont je pense que le style colle bien au modèle pour leur proposer de coudre le patron en avant-première et de poster le résultat le jour de la sortie (c’est un de mes seuls efforts de marketing). Pendant ces dernières semaines, je couds des prototypes finaux et je prends des photos. Je fais la photographie moi-même et c’est ma grande faiblesse. En 2021, j’aimerais trouver un(e) photographe pro ou amateur(trice) avancé(e) pour prendre des photos en studio. J’écris aussi la page produit de mon site internet, la newsletter et le billet de blog pour annoncer la sortie. Après le jour J, j’essaye d’être assez présente sur Instagram pour promouvoir le patron et d’écrire quelques billets de blog.

Quels tissus / matières et tissages ont ta préférence ? Quelles sont tes bonnes adresses ?

Comme tu commences à t’en douter, j’aime surtout les matières naturelles : la laine, la soie, le coton, le lin. J’essaye d’éviter les matières synthétiques et la viscose, même si parfois il m’arrive de craquer quand je tombe amoureuse d’une couleur ou d’un imprimé. Je n’achète pas de tissus souvent, car avoir un stock trop important me stresse. Mais quand j’achète, j’achète beaucoup d’un coup, à tel point que j’ai du mal à tout porter pour ramener mes courses chez moi !

Je ne suis pas douée pour les achats de tissus en ligne et je suis souvent déçue, du coup mes adresses préférées sont toutes des magasins “physiques”. Mon lieu de shopping préféré restera toujours la boutique Mood Fabrics à New York. J’ai eu la chance d’habiter 2 fois à Manhattan et à chaque fois, je pouvais aller à pied dans le quartier des tissus depuis mon appartement. En France, mes bonnes adresses à Paris sont Sacrés Coupons, General Diff et Dreyfus. J’habite en banlieue et la boutique pas trop loin de chez moi que je préfère, c’est Coup de Coudre à Versailles. Galina, la propriétaire est super sympa et elle me dépanne souvent en tissu et en mercerie. 

Quelles sont tes étapes préférées lors de la création d'un patron ? et celles qui te plaisent moins ?

J’adore le patronage, la gradation et la couture des prototypes. Ce sont vraiment les raisons pour lesquelles j’ai cette activité. La partie que j’aime le moins est l’écriture des instructions et l’illustration. Je ne me considère pas comme quelqu’un de naturellement pédagogue, et je ne sais pas non plus dessiner, donc c’est une phase qui me prend du temps. La préparation des pièces de patron pour l’impression (nom des pièces, droit fil, indications, etc.) et la mise en page pour l’impression grand format et A4 est aussi une phase dont on ne se rend pas compte qu’elle est très consommatrice de temps et pas particulièrement intéressante. Surtout qu’il faut la refaire à chaque fois que je fais des changements au patron.

Quelle serait ta garde-robe idéale pour l'hiver ?

Je suis très frileuse et les saisons que je préfère pour m’habiller sont le printemps et l’été, donc ce n’est pas une question facile ! Cet hiver j’ai surtout envie de porter des pantalons droits ou un peu larges en lainage, comme mon patron de pantalon Tatjana, avec des pulls et des gilets tout doux un peu amples et des bottes style Dr Marten’s. Mais, surtout, je suis en train de travailler sur le manteau de mes rêves, en laine/cachemire marron long jusqu’à mi-mollet, je n’ai plus qu’à coudre la doublure et j’ai hâte !

Tu es très transparente sur ton site sur la croissance de ta marque, comment vois-tu grandir Just Patterns ? 

2020 a vraiment été une année tournant pour Just Patterns et pour moi. J’ai pu y consacrer plus de temps que les années précédentes et j’ai atteint le seuil de ventes (10 000 $ sur un an) à partir duquel j’avais décidé de considérer qu’il y avait un vrai potentiel de revenu. C’est aussi une année de changement professionnel et personnel, du coup, pour le futur de Just Patterns, c’est très important pour moi que cela reste mon activité “plaisir” et de garder un bon équilibre avec ma vie personnelle. Pour le moment, ça veut dire continuer à écouter mes envies du moment en matière de sortie de patrons, plutôt que de chercher à sortir des modèles “à succès”, ne pas me mettre trop la pression, et m’autoriser à travailler en pics (à fond quand j’ai le temps et l’envie, et moins quand d’autres obligations prennent le dessus).

Les créateurs indépendants se multiplient. Qu'est-ce qui, pour toi, fait l'unicité de Just Patterns ?

L’unicité n’est pas forcément quelque chose que je recherche en soi. Je couds depuis longtemps, et ce qui compte pour moi c’est l’exigence sur le niveau de détails des modèles, les matières et les techniques de couture et de finitions employées. 

Si je devais essayer de différencier Just Patterns je dirais que j’essaye d’être la plus fidèle possible à l’univers du prêt-à-porter haut de gamme. Je ne cherche jamais à “simplifier” un modèle sous prétexte que ça se vendrait mieux. Parfois en voulant trop simplifier, on donne l’impression que les certains détails et techniques sont intimidants et trop difficiles, mais je ne suis pas d’accord. Si on sait coudre une ligne droite, et qu’on est patient(e) et méticuleux(se) on peut (presque) tout coudre ! Je crois que chaque projet de couture est une occasion de s’améliorer et j’essaye de donner des outils pour cela. 

Et enfin, pour nous mettre l’eau à la bouche : à quoi peut-on s’attendre comme nouveautés dans les prochains temps ?

Comme d’habitude, j’ai trop d’idées et pas assez de temps. En suivant mon compte Instagram personnel, c’est assez facile d’avoir une idée des styles que j’ai en préparation.  D’abord, je dois finir la mise à jour des mes plus anciens patrons (la robe portefeuille Linda et la jupe longue Yasmeen) pour la gradation jusqu’au 56, les instructions détaillées et la traduction en français.

Pour les nouveaux patrons, la liste est longue mais je pense que cette année je sortirai un “muscle tee” (t-shirt a épaulettes), un gilet inspiré du vestiaire masculin et une jupe midi asymétrique. Ces trois patrons sont déjà à divers niveaux d’avancement.  Mais il suffit que je me passionne pour une nouvelle idée et tout peut changer très vite !

 

Pour en savoir plus :

A propos de l'auteur : SunShine

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

PetitRadis (il y a 3 mois, 2 semaines)

Merci pour la découverte, je ne connaissais pas. C'est toujours intéressant d'en savoir un peu plus sur le processus de création.

lucie_mdhda (il y a 3 mois, 2 semaines)

Merci pour cet article. Je ne connaissais pas du tout la marque et ça me donne envie d'aller y regarder de plus près !

missumlaut-Kikoo (il y a 3 mois, 2 semaines)

Bravo pour cette démarche très claire - on voit très bien la différence entre testeuses et présentatrices en avant-première.

A propos de photos si tu veux Delphine, tu peux me contacter par mail : je ne te proposerais pas mes services en photographie, la clé est sous la porte. Juste une aide ponctuelle -si tu désires - pour mettre au jour ce que tu peux/veux demander à un bon photographe, quel que soit son statut. Ecrire avec de la lumière. Le photographe qui offre ses services est un écrivain public. C'est un travail humble. La technique (c'est facile en fait) est la partie visible de l'iceberg. L'essentiel est la capacité de l'image à véhiculer quelque chose, un peu au-delà du simple descriptif. 

 

Grenadine C (il y a 3 mois, 2 semaines)

Merci pour cette présentation, et merci à Delphine de s'être prêtée au jeu ! J'avoue que je ne m'étais pas penchée sur cette marque de patrons, alors que je trouve les modèles très élégants et sobrement originaux, bref, on sent une vraie patte de créateur.

Nabel (il y a 3 mois, 2 semaines)

Je ne connaissais pas non plus, merci pour cette présentation

camillette (il y a 3 mois, 2 semaines)

Merci pour l'article ! Je vais guetter la sortie du patron de cette jupe asymétrique, elle me plaît beaucoup :-)

Rosemary (il y a 3 mois, 1 semaine)

Je ne connaissais pas non plus cette marque de patrons, et je suis tombée sous le charme du pantalon Tatjana, de la robe Linda et de l'univers proposé par Delphine. En fouillant sur le site, j'ai trouvé plusieurs réalisations des patrons Just Pattern chez @Sunshine : magnifiques!

A la recherche d'un patron de pantalon depuis un moment, je me laisserai bien tenter par celui-ci. Quand à la robe Wrap Dress : gros coup de coeur !

Il y a une telle offre de patrons aujourd'hui que je frôle la saturation et passe souvent à côté de vrais pépites.

CharliePop (il y a 3 mois, 1 semaine)

Une interview très intéressante. Merci! J'ai pour le coup un souvenir très vif des 2 versions de Linda de chez Sunshine... Trés trés jolies. ça donne envie de creuser!

Lucette007 (il y a 3 mois, 1 semaine)

Merci pour cette interview. Je me souviens très bien du lancement de Just Pattern : j’étais contente qu’une nouvelle marque propose des modèles aussi chics et structurés, le style se distingue bien des autres. J’avais vraiment tilté sur la robe porte-feuille qui est d’une classe folle et j’avais été bluffée par la slip dress. Je suis abonnée au hashtag Stéphanie skirt sur Instagram et c’est un régal de découvrir toutes les créations de couturières à travers le monde. Il me semble que c’est en suivant Just Pattern et Delphine que j’ai découvert plein de comptes/blogs américains et d’ailleurs. Le pantalon Tatiana est sublime aussi et donne envie de se lancer... bref je suis conquise depuis très longtemps et suis ravie d’en savoir un peu plus sur Delphine. Last but not least, la transparence et la précision des articles du blog sont très appréciables. La lecture du blog est toujours instructive. un grand bravo !

pois-chiche (il y a 3 mois)

Merci pour cette découverte. superbe la robe et une amoureuse des belles matières ça fait plaisir! moins tentée par les autres modèles.