Hommage à la broderie ukrainienne

Par lucie_mdhda le 29 avril 2022 dans Découvertes

Depuis plus de deux mois, l’Ukraine est envahie par l’armée russe et nous sommes impuissant·es face au désastre. Puisque nous parlons de travaux d’aiguilles sur T&N, nous pouvons au moins mettre à l’honneur un élément important de la culture ukrainienne : la broderie. Cet article ne se veut qu’une courte introduction pour vous inviter à creuser le sujet, aucune des membres de la rédaction n’en étant spécialiste.

La broderie est un marqueur fort de l’identité ukrainienne. Utilisée notamment comme ornement sur les vêtements, elle était initialement utilisée comme une sorte de talisman pour protéger le porteur à l’aide de symboles aux vertus diverses. Au fil du temps, cette utilisation presque magique de la broderie a perdu de sa force, mais la pratique de ces motifs brodés continue d’être une source de réappropriation par les ukrainiens et ukrainiennes du XXIe siècle. Que ce soit à l’intérieur des frontières comme au sein de la diaspora, la broderie est toujours une pratique qui façonne l’identité ukrainienne et assure à elle seule une forme de continuité culturelle. Dans cette période de tentative d’annexion de l’Ukraine par la Russie, annexion visant à nier une identité culturelle proprement ukrainienne, le sujet de la broderie traditionnelle est loin d’être anodin.

Fragment d'une chemise ukrainienne, dernier quart du XVIIIe siècle, Metropolitan Museum of Art
Ukraine, fragment d'une chemise brodée, dernier quart du XVIIIe siècle, Metropolitan Museum of Art. Public domain Source

Si l’existence politique de l’Ukraine est récente (1991), la pratique culturelle de la broderie est, elle, implantée dans le territoire depuis longtemps. Le premier témoin attesté de broderie en Ukraine daterait du Ier siècle avant J-C. Depuis le milieu du XIXe siècle, la broderie est un objet d’intérêt et de recherche, par la constitution de collections privées notamment. Aujourd’hui, elle constitue l’un des symboles de l’identité culturelle parmi la diaspora ukrainienne. Elle a connu par exemple un vif renouveau dans les années 1980 au Canada, les motifs étant repris sur des supports imprimés n’ayant rien de traditionnel, ou plus récemment en broderie sur les masques au début de l’épidémie de covid-19.

Depuis toujours son rôle ornemental est secondaire par rapport aux messages qu’elle véhicule. Il est largement admis par les personnes qui l’étudient que la broderie ukrainienne donne des indications sur ce que le brodeur ou la brodeuse cherche à dire.

Gilet brodé, Ukraine, Ivan Honchar Museum
Gilet brodé, Ivan Honchar Museum CC BY-NC-SA Source

Symbolique de la broderie ukrainienne

Il existe trois à quatre catégories principales de motifs : géométriques, zoomorphiques, floraux ou encore anthropomorphiques (mythologiques). 

Les motifs les plus communs et les plus anciens sont les motifs géométriques : la ligne droite horizontale, qui représenterait la terre, la ligne sinueuse, qui représenterait l’eau, le carré, divisé en 4 quartiers avec des cercles ou des points à l’intérieur, qui représenterait un champ cultivé, le cercle, qui représenterait le soleil…

La croix est un symbole polysémique. Elle représente tantôt l’harmonie, tantôt l’homme et le soleil (+), tantôt la femme et la lune (x)…

Sorochka brodée Ukraine
Chemise brodée, Ivan Honchar Museum CC BY-NC-SA Source

La couleur ajoute aussi une couche supplémentaire de symbolique. Il y a trois couleurs principales dans la broderie ukrainienne : le blanc (essentiellement le support de la chemise, même s’il peut arriver, selon les régions, que la chemise soit brodée en blanc sur blanc) qui serait la couleur du pouvoir, de l’énergie et de la spiritualité, le noir serait la couleur du sol, de la prospérité et de la solennité (les vêtements noirs, portés par les personnes âgées sont censés retenir la sagesse des anciens), et le rouge représenterait la couleur de la vie, étant très utilisé sur les vêtements d’enfants ou pour les cérémonies de mariage.

Parmi les motifs floraux, l’arbre de vie est souvent utilisé dans la broderie moderne, symbolisant la déesse de la fertilité, Astarte, qui agit comme protection et souhait d’abondance.

Outre ces éléments, le nombre de répétitions des motifs a également une fonction symbolique.

Ainsi ces broderies magnifiques peuvent aussi être comprises comme des messages analysés à travers le prisme du motif, de la couleur, du nombre et du contexte historique/géographique.

Sur cette carte moderne de l’Ukraine, vous pouvez voir la répartition des principaux motifs en fonction des régions. Même si cette carte est une interprétation pour le XXIe siècle et ne rend sans doute pas suffisamment compte de la diversité des styles qui coexistent, elle donne un bon aperçu de la richesse de la broderie dans toute l’Ukraine.

Carte des motifs de broderie par région en Ukraine
Carte de la broderie en Ukraine par Qypchak - licence CC BY-SA Source

Le costume traditionnel ukrainien

On l’a vu, les styles de broderies traditionnelles sont divers selon les régions et c’est aussi le cas du costume traditionnel.

Il existe en effet plusieurs types de costumes traditionnels ukrainiens (au moins six), mais tous reposent sur la même base, à savoir une longue chemise blanche brodée appelée “sorotchka” (la chemise en elle-même) ou “vyshyvanka” pour qualifier l’objet final brodé.

Chemise brodée Ukraine
Chemise brodée, Ivan Honchar Museum CC BY-NC-SA Source

Traditionnellement, cette chemise est longue jusqu’aux chevilles et brodée sur les épaules, le haut des manches, le col, les poignets et souvent l’ourlet, même si elle a pu être raccourcie sous le genou. La broderie est placée aux endroits stratégiques pour empêcher le démon d’entrer. Auparavant l'ourlet brodé de la chemise dépassait sous le costume, mais plus récemment on a eu tendance à couper la chemise en deux pour en faire deux pièces de vêtements séparées (chemise et jupon).

Cette sorotchka a une coupe très simple puisqu’elle se compose de différents rectangles assemblés entre eux. Les poignets sont resserrés par des fronces et de jolis smocks peuvent être présents en haut des manches pour leur donner encore plus d’ampleur.

Schéma patron chemise sorotchka
Schéma du patron d'une chemise ukrainienne issu du blog Folk Costume & Embroidery Source

Du point de vue de la broderie, c’est le point de croix qui est majoritairement utilisé, en particulier pour réaliser les motifs géométriques, mais certains motifs sont aussi brodés au passé plat, certaines broderies créent des jours dans le tissu, etc.

On le voit, la richesse de ce vocabulaire brodé semble infinie et les combinaisons sont toutes plus belles les unes que les autres.

Depuis le début de la guerre, une initiative lancée sur les réseaux sociaux par Elisabeth Daubrais vise à promouvoir la Vyshyvanka et vous invite à vous broder et coudre votre propre chemise traditionnelle ukrainienne ou en tout cas à vous en inspirer pour vos futures réalisations. Nous avons hâte de voir fleurir dans la galerie de belles broderies et en attendant, nous espérons vous avoir donné envie de creuser le sujet des arts textiles ukrainiens !

Détail de broderie main
Détail de broderie à la main, Ivan Honchar Museum CC BY-NC-SA Source

Pour aller plus loin

Le tableau Pinterest d’Elisabeth Daubrais consacré à l’Ukraine : lien

La page Facebook d’Elisabeth Daubrais sur laquelle elle a consacré plusieurs posts à la chemise brodée ukrainienne : lien

Folk Costume & Embroidery : passionnant blog consacré au costume traditionnel avec plusieurs articles sur les costumes traditionnels ukrainiens (en anglais) : lien

Sur le même blog, les articles consacrés à cette fameuse chemise ukrainienne : lien

Le projet Spadok sur Youtube pour voir de beaux costumes à défaut de lire le cyrillique : lien

Le site du Ivan Honchar Museum National Centre of Folk Culture avec ses collections en ligne (attention, les collections ne se trouvent que sur la version du site en ukrainien) : lien

Article en anglais : “Crucial trends in Modern Ukrainian Embroidery”, Robert B. Klymasz dans Material History Bulletin / Bulletin d’histoire de la culture matérielle 26 (automne 1987) [Télécharger à cette adresse]

Mémoire en anglais : Kaitlyn J. Chomitzky, Connected by a thread: Ukrainian embroidery and macro-cultural identity on COVID-19 face masks in Ukraine and Ukrainian diaspora in Canada, automne 2021 [Télécharger à cette adresse]

Article en anglais : O. V. Dobrovolska, “Philosophy of Ukrainian Embroidery”, 2017 [Télécharger à cette adresse]

Un grand merci à Elisabeth Daubrais qui m’a partagé des ressources pour écrire cet article.

A propos de l'auteur : lucie_mdhda

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Sylvaine (il y a 3 semaines, 4 jours)

Merci, Lucie, pour cette article fort intéressant. Que ces broderies sont belles! Les blouses me font penser à celles du folklore yougoslave que j'avais pu admirer ,il y a une quarentaine d'années , lors d'un voyage, et qui m'avaient donné l'envie de broder mes vêtements .

SophieDentelle (il y a 3 semaines, 4 jours)

C'est très intéressant, merci.

Mquipique (il y a 3 semaines, 3 jours)

Merci beaucoup Lucie, c'est intéressant, touchant et beau !

la bernique (il y a 3 semaines, 3 jours)

Merci, article passionnant qui me donne envie de numériser ce type de broderie pour faire un empiècement. 

SunShine (il y a 3 semaines)

Merci Lucie pour ce bel article, complet et émouvant. Les traditions textiles sont un sujet tellement vaste et intéressant.

Margueritte (il y a 2 semaines, 5 jours)

+ 1 merci !

Lucette007 (il y a 2 semaines, 4 jours)

très chouette article ! Merci 

Mousse (il y a 2 semaines, 2 jours)

Super article, merci.