Coucou les mites !

Par Mousse le 29 juillet 2019 dans Découvertes

En cette saison chaude, pulls et autres accessoires laineux sont sagement remisés au fond du dressing. Vous pensez qu’ils sont à l’abri ? Pourtant, c’est en ce moment qu’ils sont le plus vulnérables : les mites sont de retour !


Carte d’identité

La mite du vêtement, c’est ce petit papillon de 1,5 cm environ, aux ailes d'un blanc nacré, qui répond au doux nom de Tineola bisselliella. A ne pas confondre avec sa cousine aux ailes plus sombres, qui s’attaquera plutôt à vos denrées alimentaires. Si les adultes sont inoffensifs pour l’homme comme pour le textile, ce n’est pas le cas de son rejeton, une larve vorace qui se développe en grignotant vos vêtements ou votre déco, avec une préférence marquée pour la laine.


1. Tineola bisselliella, photo Olaf Leillinger | 2. Les teignes, dessin de G. Chauvin

Ce qui les attire

Les matériaux d’origine naturelle : Ces bestioles sont kératophages, elles se nourrissent de matières organiques contenant de la kératine présentes dans les fourrures, cuir,  plumes et bien sûr la soie et la laine. Vos projets tricotés, vos coupons laineux ou autres vêtements contenant de la laine sont donc une cible de choix, peu importe que vous ayez passé l’hiver à les tricoter !

L’obscurité et la tranquillité : les mites adultes sont lucifuges, c’est-à-dire qu’elles fuient la lumière. Elles sont donc actives principalement la nuit et recherchent les pièces ou placards obscurs. Les adultes ne vivent que quelques semaines avec pour seul objectif de se reproduire. Si elles ne sont pas dérangées, les femelles déposeront tranquillement les œufs qui causeront les dégâts. En cette période où nos vêtements chauds sont mis de côté pour plusieurs mois, elles ont le champ libre !

Les odeurs : si vous avez l'habitude de remettre dans vos armoires des vêtements portés sans les avoir relavés, sachez que la sueur les attire d’autant plus.


Dégâts causés par des larves kératophages (Le pied de biche)

Les signes qui doivent vous alerter

Trous dans les textiles et fourreaux : Bien sûr, les trous dans un vêtement ou un tapis sont caractéristiques, mais c’est déjà un peu tard. Cependant il ne faut pas hésiter à inspecter, il y en a peut-être d’autres ! Vous trouverez peut-être des petits cocons blancs imbriqués dans les fibres : la larve s’y cache peut-être encore. Les petits morceaux de fibres au fond du contenant ou du placard trahiront peut-être leur présence.

La présence d’adultes – vivants ou morts – mérite aussi que l’on prenne le temps de vérifier qu’elles ne sont pas déjà installées. Et dans le doute, faire un bon coup de propre : aspirez la pièce et le meuble suspect où se trouvent peut-être déjà des oeufs, secouez les vêtements suspendus pour déranger d’éventuels partenaires adultes.


1. Cycle de la mite, dessin de G. Chauvin | 2. Larve de mite sortant de son fourreau, par M.F. Potter, université du Kentucky

Comment lutter ? Les bons gestes pour les éviter, et quelques pistes pour un remède

On ne le dira jamais assez : il vaut mieux prévenir que guérir ! Quoi que l’on fasse, difficile d’empêcher les mites d’entrer. Il ne faut pas leur donner envie de s’installer.

Inspection et ménage réguliers : elles ont horreur d’être dérangées, bouger les vêtements dans une penderie permettra de vérifier qu’un adulte ne s’y cache pas : les mites volent mal et restent souvent près du sol. Aspirer régulièrement ces endroits sensibles éliminera d’éventuels œufs ou larves. N'oubliez pas les autres potentiels garde-manger des mites : tapis en laine, tapisserie ancienne, tissage décoratif constituent un parfait refuge pour un premier foyer d'infestation. Enfin pensez aussi à votre stock de coupons laineux et pelotes qui dorment en attendant l’hiver...

Pièges à phéromones : toujours dans l’idée d’inspecter régulièrement, ces bandes de glu qui diffusent des hormones sexuelles attireront les mâles. C’est un moyen de contrôler leur présence, mais cela ne suffit pas à les éradiquer. A voir également si le remède n'est pas pire que le mal, en attirant des mites là où elles ne viendraient pas. Pour ma part, je pose ces pièges dans la pièce que je veux surveiller, mais un peu à distance de la penderie.

Housses sous-vide et boites étanches : à condition d’entreposer des vêtements lavés (pour éviter de les enfermer une fois contaminés !), cela semble être un bon moyen de les protéger, simplement en ne leur donnant pas accès à vos précieux. Les housses à compresser avec un aspirateur ne vous feront pas simplement gagner de la place, c'est un parfait rempart à toute intrusion !

Répulsifs naturels : il existe plusieurs alternatives aux répulsif chimiques, de moins en moins utilisés à cause de leur toxicité, pour vous mais aussi pour vos animaux. Sont utilisés avec plus ou moins d’efficacité : sachets de lavande, huiles essentielles de plantes également repoussantes (menthe, thym, laurier, eucalyptus, camphre), cintres, anneaux ou cubes en bois de cèdre, orange piquée de clous de girofle (attention à ne pas la laisser pourrir !) … Malheureusement, si l'infestation est avérée, ils ne seront d'aucune efficacité, car a priori, ils ne font que masquer les odeurs. Il ne faut pas oublier de les renouveler, comme le bois de cèdre par exemple qui perd son odeur au bout de quelques mois.


1. Cubes de bois de cèdre (Le pied de biche) | 2. Housses à aspirer | 3. Orange piquée de clous de girofle

Le lavage réduit non seulement l’attirance vers les tissus, mais permet également d’éliminer d’éventuels œufs/larves, si la composition permet de laver suffisamment chaud.

La congélation pendant plusieurs jours semble être un moyen efficace de lutte en cas d’infestation, mais personnellement je n’ai pas testé. L'effet inverse est également fatal, mais attention, je ne recommanderais pas de chauffer ses vêtements au micro-ondes ! Au mieux, un sac plastique fermé en plein soleil... Si vous n'avez pas de congélateur !
Pensez à bien ôter les cocons restants, et à laver les vêtements/coupons stockés à proximité pour éviter la propagation.

Projets de la galerie plus malins que les mites :

Bien sûr, le but de cet article n'est pas de provoquer une psychose avec les insectes : inutile de "tataner" le moindre papillon de nuit blanc qui a le malheur d'entrer chez vous ! Apprenez à les reconnaitre, et n'oubliez pas que si elles sont considérées comme nuisibles à partir du moment où elles s'attaquent à nos affaires, dans la nature, mites et consorts jouent un rôle très important de décomposeurs sans lesquels nous serions submergés de déchets organiques !

Voyons plutôt comment les needlenautes se débrouillent avec les mites, non sans une note d'humour :


1. Mite de compagnie par Mon Souk | 2. Sachets de lavande par Liliaime  | 3. Sachets de lavande par O'Kryn | 4. Écharpe à poche par Buridan | 5. Pull rebrodé par SufiMama | 6. Tenue de récup' par Annettejongl

Et vous, avez-vous déjà fait face à une infestation de mites ? Quelles sont vos astuces pour les éradiquer ? Et pour rattraper vos projets grignotés ?

L'image qui vous accueille mène à une astucieuse réparation

En savoir plus :

Entomologie :
Les tineoides
Un autre insecte sympathique, l'anthrene

Discussions sur le forum :
astuces anti-mites 1 et 2
réparer un trou de mite dans un pull
stockage des pelotes de laine

 

A propos de l'auteur : Mousse

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Liseli (il y a 2 mois, 2 semaines)

Super article, merci!

Pour info, on peut "raviver" l'odeur du bois de cèdre en le ponçant (et donc en mettant du bois "neuf" au contact de l'air) et quand vraiment, ça ne sent plus rien, je les utilise comme "éponges" à huile essentielle de lavande, qui fonctionne très bien aussi.

SophieDentelle (il y a 2 mois, 2 semaines)

Quand j'étais petite, chaque été ma maman mettait une bombe Atox dans la maison, il fallait rester dans le jardin jusqu'à la fin du traitement. Je ne sais pas si ça existe encore, ou si on ne le trouve pas en France.

Borealis (il y a 2 mois, 2 semaines)

Cet article tombe on ne peut mieux, je suis en pleine invasion !

 

CharliePop (il y a 2 mois, 2 semaines)

Très sympa ce petit article, très bien fait! Merci Mousse. En plus, les adultes peuvent vite ressembler à de petite papillons de nuit je trouve, on peut vite se faire avoir. Chez nous on est adepte des huiles essentielles de lavande et de girofle. Ça marche beaucoup mieux que les produits du commerce

Sylvaine (il y a 2 mois, 2 semaines)

Merci pour cet article.

Pour ma part, ayant de la lavande dans mon jardin , j'ai réalisé un petit sac pour chaque armoire ou placard dans lequel j' égrène les fleurs séchées que je change tous les ans. Je n'ai jamais eu aucun problème!

 

emiliechat (il y a 2 mois, 2 semaines)

Chez moi, c'est plutôt les mites alimentaires qui envahissent.... Et attention: quand elles n'ont plus rien à se mettre sous la dent, elles s'attaquent qd même aux pulls, les saletés! :)

greenismyhappycolour (il y a 2 mois, 2 semaines)

Merci pour cet article très instructif !

Comme emiliechat chez moi c'est plutôt mites alimentaires. C'est donc bon de savoir qu'elles peuvent aussi s'attaquer au linge.

A chaque fin de printemps, je range tous mes vêtements d'hiver propres dans des housses à zip ou valises et je n'ai jamais eu de problème (en maison comme en appartement). J'avais aussi lu que le savon de marseille (le vrai, vert, qui sent un peu fort) est un répulsif, alors j'en laisse traîner des cubes...

Slania (il y a 2 mois, 2 semaines)

Je rajouterai que si les lainages sont bien protégés le coton fait très bien l'affaire ! Ma penderie s'en souvient encore... 

Le chat et la marmotte (il y a 2 mois, 2 semaines)

Alors si ça peut aider voici mes astuces : pour protéger les vêtements, tous les ans au début de l'automne dès que les marrons (d'Inde) commencent à tomber, je vais en ramasser une pleine poche et j'en mets partout dans les armoires, la commode, les étagères (où je stocke mes tissus) et depuis je n'ai plus de pb ! Apparemment les mites n'apprécient pas la présence des marrons.... Pour l'utiliser, je peux vous dire que cette astuce est impeccable : pas d'odeur désagréable, les marrons ne tachent pas le linge, et en plus c'est une astuce écolo et économique puisqu'il suffit de se baisser et de les ramasser. Par contre quand vous les ramasser il faut le faire assez tôt car ils doivent être impeccables afin qu'il n'y ait pas de vers à l'intérieur ......wink

Pour les mites alimentaires, dans ma cuisine il y a une boîte avec ma récolte de lavande de l'année, apparemment elles n'aiment pas .... je mets quand même tout en boîte hermétique afin de limiter les risques .........

Alors n'oubliez pas au début de l'automne : récolte de marrons ! Si vous avez des enfants, ils seront plus qu'heureux de les ramasser .........

Mousse (il y a 2 mois, 1 semaine)

Merci à toutes pour vos commentaires, c'est intéressant d'avoir des retours de tests sur les différentes astuces qui existent ! Pour ma part je surveille beaucoup, mais j'en vois peu cette année (2 mortes). La chaleur a eu raison des effectifs ? Ou est-ce nous qui ouvrons moins les fenêtres ?

Je teste aussi pour la première fois les sacs à aspi. J'ai surtout peur pour ma caisse de coupons chéris en laine car la caisse n'est pas hermétique.

Intéressant de voir que les mites alimentaires s'y mettent aussi. Je ne savais pas qu'elles étaient capable de digérer la kératine. En tout cas, j'ai compris qu'elles ne se contentaient pas que de ça, toutes espèces confondues !