[Needlenaute du mois] Mamie

Par lathelize le 12 décembre 2011 dans Needlenaute du mois

« Plantages de découd-vite dans le bras, coups de ciseaux malencontreux, aiguilles de machine à coudre qui cassent et volent à travers la pièce : la couture est un sport dangereux ». L’introduction de « l’attaque du découd-vite » est à l’image du blog de Camille : drôle et décalé.

Mais ce qu’elle ne précise pas, c’est que ses créations sont ravissantes, féminines souvent délicieusement rétro.

1- Bonjour Mamie. Peux-tu te présenter pour les lectrices de T&N ?

Je m'appelle Camille, j'ai 23 ans, et après des études d'ingénieur en informatique j'ai commencé il y a un an un doctorat en intelligence artificielle. Je partage ma vie entre Paris - où j'ai grandi et j'habite actuellement - et la Picardie - d'où vient ma famille et où j'effectue mes études supérieures - ce qui me crée un rythme de vie assez fatiguant et me laisse trop peu de temps pour la couture à mon goût. J'aime l'humour absurde, la science-fiction, faire des claquettes et regarder du catch à la télé (mais pas les deux en même temps). Je me suis faite beaucoup traiter de mamie par mes amis, à force de passer des soirées à tricoter en buvant de la tisane, alors j'en ai fait mon pseudo !

2- Depuis quand fais-tu de la couture et comment as-tu appris ?

Mon arrière grand-mère était couturière, alors il paraît que j'ai ça dans le sang ! J'ai commencé par apprendre le tricot quand j'étais toute petite, avec ma grand-mère maternelle, et je m'y suis remise sérieusement au lycée, surtout car ça me permettait de passer plus de temps avec elle. Puis quand je suis entrée en école d'ingénieur il y a six ans, j'ai rencontré un ami au look de poète victorien, qui cousait ses chemises en autodidacte, et qui m'a encouragée à m'y mettre. Ma mère s'est inscrite aux cours de couture de la mairie de Paris dans le même temps, et me refaisait les cours quand je rentrais à la maison le week-end. Comme elle est très méticuleuse, elle m'a appris tout de suite à prendre le temps de bien faire les choses : prélaver le tissu, trouver le droit-fil, reporter les marquages proprement, surfiler... J'ai commencé par coudre quelques bricoles à partir de patrons Burda, puis je me suis mise au défi de réaliser chaque année une robe pour le Gala de mon école, et depuis c'est devenu une passion.

3- Tu couds beaucoup de robes, et souvent de coupe rétro. Comment définirais-tu ton style ? Où puises-tu ton inspiration ?

Je suis fascinée par l'esthétique des années 50 et les lignes très féminines du New Look, et celle, souvent drôle et décalée, des sixties. Je m'inspire beaucoup des livres, magazines et films de cette époque (notamment comédies musicales et séries B), mais aussi de certains blogs anglophones, comme Sew Retro qui est une vraie mine d'or, et je passe beaucoup de temps à parcourir le site de ModCloth . Ces dernières années j'ai été très marquée par l'ambiance de la série Pushing Daisies, en particulier le personnage de Chuck.

4- Que t’apporte la couture et le fait de publier tes créations sur internet ?

En plus de me permettre de porter des habits introuvables dans les magasins (ou alors hors de prix dans des friperies), la couture me sert d'exutoire. J'ai un travail très stressant, auquel je suis en permanence en train de réfléchir, et la couture comme le tricot me permettent de me concentrer sur autre chose. C'est aussi agréable de créer des choses concrètes, surtout en thèse où on a parfois l'impression de brasser du vent.

Jusqu'à ce que je découvre T&N, je pensais que la blogosphère couture était réservée aux trentenaires mères au foyer qui cousent du liberty pour leurs enfants. Rien de mal à ça, mais je ne me sentais pas vraiment concernée. Et puis je suis tombée sur les blogs de Nessie et de Zibusine, qui ont un parcours très proche du mien, et je me suis dit "pourquoi pas moi ?". Grâce à T&N j'ai découvert les avantages de participer à une communauté, de s'inspirer des créations des autres et d'avoir des retours sur les siennes : c'est notamment suite à cela que je suis devenue très attentive à la qualité de mes finitions. Et ça m'encourage aussi à assumer ce style rétro qui n'est pas si facile à porter au quotidien !

7- Quel est ton prochain défi couture que tu aimerais réaliser ?

D'abord je voudrais me forcer un peu à sortir de ma zone de confort (les robes) pour coudre d'autres types de patrons ; j'ai prévu de me faire un manteau, et surtout je voudrais surmonter mon "blocage du pantalon" : j'en ai tenté un une fois qui s'est avéré inmettable suite à un mauvais choix de tissu et je n'ai pas osé retenter l'expérience depuis.

L'autre défi, et pas des moindres, c'est que je viens d'ouvrir avec des amies "Yabooms!", une boutique en ligne d'accessoires et bijoux fait-main, et je planche actuellement sur une mini-collection. J'adorerais coudre des robes sur-mesure mais il faudrait que j'aie un peu plus de temps pour cela !

8- Quels conseils donnerais-tu à celles qui voudraient débuter la couture?

Pour celles qui sont aussi maladroites que moi, je dirais porter des lunettes de protection pour les aiguilles qui cassent, des gants pour les épingles qui se plantent dans les doigts, avoir toujours une balle anti-stress à proximité pour les cassages intempestifs de fils de fronce... Blague à part, je pense que c'est important d'apprendre à prendre son temps et à bien faire les choses (préparation du tissu, marquage, bâti, finitions...) plutôt que de se dégoûter de la couture après une mauvaise surprise... et si on a la chance de pouvoir se lancer accompagnée (un prof, une amie, une grand-mère...) c'est le must.

Pour suivre les rebondissements de l'attaque du découd-vite :

A propos de l'auteur : lathelize

Elle dessine ce qu'elle coud, elle coud ce qu'elle dessine, et si elle manie le crayon à merveille elle sait aussi prendre le clavier pour le blog !

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Chrysopale (il y a 6 années, 6 mois)

Super !

Mamie, tu mérites amplement d'être mise à l'honneur, j'aime énormément tes créations, ton style un peu rétro absolument charmant... tout !

J'imagine bien le bien que doit faire la couture et le tricot avec un boulot pareil, même quand on aime.

(Pour humour absurde et science-fiction, je recommande Doctor Who...)

Tes finitions sont impec, tes photos toujours super attractives, et non, les blogs ne sont pas uniquement fréquenté par les mamans-bobo-liberty ;)

Courage pour le manteau, c'est pas si insurmontable que ça en a l'air (faut que je prenne une photo du mien...) !

Bonne continuation !

nessie (il y a 6 années, 6 mois)

Héhé, on va finir par monter le club des couturières ingénieur ! (je suis tellement d'accord avec ta vision de la couture "défouloir" après une journée de boulot purement intellectuel... et aussi sur l'uniformisation par le liberty ^^)

Merci pour cette belle interview qui donne envie de te connaitre plus !

Zibusine (il y a 6 années, 6 mois)

Oui, avec tellement de points communs, il faut vraiment qu'on se fasse un truc toutes les trois un de ces quatre ^^
Chez moi aussi la couture est un moment pendant lequel la partie "thèse" du cerveau est totalement "off". Ca fait du bien....
Ravie de t'avoir découverte un peu plus !

By Gab's (il y a 6 années, 6 mois)

Bravo d'avoir pu commencer à "affronter" les jugements et critiques de l'entourage aussi tôt. On m'appelait aussi mamie du fait de mon penchant pour le home made (tricot,couture à la main et fabrication divers et variés...) ce qui m'a beaucoup freinée..... je me suis mise à "assumer" le tricot à la naissance de ma fille mais pas plus... Et effectivement, 7 ans après je suis PRESQUE trentenaire maintenant je me suis lancée et .....je couds souvent du biais liberty ... :) :) :)
Concernant les lunettes de protection, j'y pense hein sans rire!!! j'ai failli perdre un oeil déjà 3 fois :( :( :(... Je couds depuis 8 mois à la machine, j'espère que ça va finir par s'arranger...
en tout cas bravo de pouvoir allier un travail aussi prenant intellectuellement et d'oser des modèles si compliqués (enfin pour moi). Le résultat et toujours splendide. La perfection de l'ingénieur non?!? ;) ;) ;)
Merci de nous en avoir dit un peu plus te concernant.
Hey tu m'as fait vieillir en 2 secondes en parlant des trentenaires....arffffffff ça calme...

Amandine (il y a 6 années, 6 mois)

je signe aussi pour le club des ingés-couturières ! Mais de mon côté, pas d'aspect "défouloir" à la couture, c'est plutôt mon "yoga" à moi... j'arrête de penser à 10 000 trucs en même temps et je ne cours plus d'un bout à l'autre de l'usine, je me pose, je me concentre, et je suis d'un coup beaucoup plus perfectionniste !

C'est chouette en tout cas d'en apprendre un peu plus sur toi Camille (et pour le surnom, j'ai parfois droit à Mamie, parfois à Maman... )

MLaure-ti-couture (il y a 6 années, 6 mois)

Pas possible de deviner toutes tes compétences sans ce CV. Joli parcours déjà, et bravo pour ta garde-robe si personnelle et classe.

Frederique (il y a 6 années, 6 mois)

Merci pour ce joli portrait, on va pouvoir créer un club T&N des ingénieur-docteur-couturières ;-)

Mamie (il y a 6 années, 6 mois)

Merci beaucoup pour l'article et pour les commentaires ! C'est un honneur d'être mise en avant comme ça :)
Je suis très motivée pour le club des couturières ingénieur-docteur-scientifiques-etc, et aussi pour des rencontres IRL !