Des produits laitiers dans la penderie

Par Clem-Oiseau le 5 décembre 2011 dans Découvertes

Anke Domaske, designer et microbiologiste allemande, a créé un tissu à partir de... lait ! La nouvelle étoffe, nommée "Qmilch", allie les propriétés du coton avec l'aspect de la soie.

Quand la science s'approche de la mode, on arrive parfois à des mixtures surprenantes. On s'attendrait à des innovations futuristes, gadgets (j'attends toujours le tissu caméléon). Pourtant, l'air du temps porte plutôt vers un retour à des matières simples et naturelles, dans une perspective résolument écologique Dans ce domaine, Saki nous présentait récemment ce tissu fait de liège.

Le Qmilch est entièrement organique, donc biodégradable. Les protéines de lait qui sont utilisées pour tisser les fibres proviennent en plus de lait biologique qui n'a pas passé les critères de qualité pour être consommé sur le marché allemand. Sa fabrication nécessite beaucoup moins d'eau que celle du coton : 2 litres d'eau pour un kilo de Qmilch contre 10 000 litres pour la même quantité de coton ! (source) Et en plus de tout cela, il est supposé convenir aux personnes à la peau sensible.

Anny CK photography pour MCC Style

En réalité, le tissage de fibres issues de la caséine (protéine de lait) existe depuis les années 1930. Le tissu était alors appelé "la soie du pauvre". D'autres sociétés l'ont récemment remis au goût du jour (Piscotta Cashmere, Baby Dior, Fabricha) - mais la particularité du Qmilch réside dans son orientation éthique et écologique.

Pour le moment, son coût est plus élevé que celui de la production du coton, même biologique. Le Qmilch n'apparaîtra sans doute pas tout de suite dans les rayons de nos magasins de tissus... Néanmoins, la styliste a créé une ligne de robes en fibres de lait plutôt jolies pour sa marque Mademoiselle Chi Chi (MCC) et prévoit de s'attaquer aux vêtements masculins.

Pour en savoir plus :

A propos de l'auteur : Clem-Oiseau

Fan de hiboux, de couleurs et de mignonneries tricotées ou cousues ; elle apporte à la rédaction sa fantaisie et ses envies de tester de nouvelles techniques.

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Amandine (il y a 6 années, 2 mois)

eydimork, je me suis posé la même question que toi ! et en relisant l'article, ils indiquent que le lait utilisé pour le tissu est du lait non retenu pour l'alimentation, c'est donc (pour l'instant) une valorisation de produit destiné à être jeté. Tant qu'on reste dans ce schéma, ça me semble correct. En revanche, si on en venait à produire du lait uniquement pour faire du tissu, là, ça me questionnerait un peu plus...

Pour info, Bergère de France propose également un fil à base de caséines, dans sa gamme Origin' : http://www.bergeredefrance.fr/index.php/fils/gamme-origin/or-lait.html

Laura (il y a 6 années, 2 mois)

Encore de l'exploitation animale... comme dit Eydimork "comment vas t'on répondre à la question des vaches qui sont toujours enceintes ou en lait ?"

Niveau écologie, selon moi l'idéal est le lin. ;)

Chrysopale (il y a 6 années, 2 mois)

Je me suis fait la même réflexion qu'Amandine (sors de ma tête !), mais si c'est juste du recyclage de produits impropres à la consommation, je suis pour.

VGLaura : en plus, le lin, c'est super génial à porter. J'aime les matières naturelles.

Ma grande question est peut-être étrange, mais bon : je suis allergique au lait (et non, pas "simplement" intolérante au lactose, une vraie allergie, bien méchante, et un produit exempt de lactose mais contenant encore de la caséine me rend tout aussi malade... je n'ai plus le droit de rien consommer à base de lait de vache), qu'en est-il pour les vêtements? La question ne s'est jamais posée vu que ça n'existait pas, mais quel effet aurait un produit à base de lait sur la peau d'une personne allergique?

Enfin, d'ici à ce qu'on trouve des tissus laitiers dans les magasins, je pense qu'on a encore un peu de temps...

Julchen (il y a 6 années, 2 mois)

Pour info, ce nom est un jeu de mots ! "Q" se prononce "cou", et la vache se dit "Kuh" (prononcé aussi "cou") en allemand.

KeïKo (il y a 5 années, 1 mois)

J'étais passée à côté de cet article...

Je rejoins eydimork et Laura, et justement j'avais publié deux posts à ce sujet sur mon blog, si jamais ça intéresse quelqu'un :

La Fibre de Lait : quand Tendance rime avec Dégénérescence
[Dossier Lait] Hypocrisie Médicale et Scandale Sanitaire autour de l’Industrie Laitière

Il me semble plus que jamais important de se poser les bonnes questions, de remettre en question les choses, de ne pas croire tout ce qu'on nous vend et de prendre conscience que chacun de nos actes compte, pour soi-même et pour tous ;-)